All news
|
Print
25 novembre 2011 - Media release

Le chef de la sécurité de Rio 2016 informé des dernières initiatives en matière d’application de la loi lors de sa visite à INTERPOL

LYON (France) – Le Directeur de la sécurité du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Rio 2016, M. Luiz Fernando Corrêa, a été informé d’une série d’initiatives INTERPOL en matière de sécurité visant à soutenir l’action des services chargés de l’application de la loi dans le monde entier.

Lors de sa visite, vendredi, au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, où il a rencontré le Secrétaire Général de l’Organisation, M. Ronald K. Noble, M. Corrêa s’est vu présenter la gamme des outils et services offerts par l’organisation mondiale de police à ses 190 pays membres, notamment le déploiement des Cellules de soutien aux grandes manifestations (IMEST) dans le cadre d’événements internationaux.

M. Corrêa a déclaré : « Il est essentiel de mettre à profit la coopération de longue date qui existe entre INTERPOL et le Brésil en vue de notre future collaboration avec le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Rio 2016. Ce soutien doit être mis en œuvre le plus tôt possible afin d’assurer au mieux la sécurité des Jeux. »

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a indiqué que la visite à INTERPOL de la délégation brésilienne offre « une importante occasion » de relever ensemble les défis liés à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques.

« La sécurité est un facteur clé dans l’organisation et la préparation des grands événements sportifs. Avec des millions de visiteurs potentiels pour les Jeux olympiques et paralympiques, assurer la sécurité de ces événements constitue un défi immense pour les services chargés de l'application de la loi », a déclaré M. Noble.

« Assurer la sécurité d’une grande manifestation sportive nécessite de mettre en œuvre, bien avant l'événement, une coordination policière internationale, et d'avoir accès à des bases de données criminelles mondiales – or c'est précisément ce qu'INTERPOL offre à ses pays membres. »

« Il est essentiel que toutes les parties concernées, notamment les services chargés de l'application de la loi, les fédérations sportives nationales et internationales, les pouvoirs publics et le secteur privé travaillent en étroite collaboration afin de relever ce défi de taille en matière de sécurité », a conclu le chef d'INTERPOL.

Les membres des IMEST aident les officiers de liaison nationaux et étrangers des pays participants à utiliser au mieux toute la gamme des bases de données d’INTERPOL, telles que sa base de données sur les documents de voyage volés et perdus, qui contient actuellement plus de 30 millions d’enregistrements. Ils facilitent l’échange en temps réel de messages et d’informations de police cruciales, notamment d’empreintes digitales, de photographies, de notices concernant des personnes recherchées et de données relatives à des véhicules volés.

À ce jour, quelque 70 IMEST ont été déployées afin d’apporter un soutien à des pays du monde entier – le prochain déploiement de ce genre étant prévu pour les Jeux olympiques d’été de Londres 2012.

La plus importante Cellule de soutien aux grandes manifestations de l’histoire d’INTERPOL, composée de 50 fonctionnaires de 32 pays, a été déployée lors de la Coupe du monde de la FIFA 2010 afin d’aider la police sud-africaine avant et pendant la compétition.

Lors de sa visite au Secrétariat général, M. Corrêa était accompagné de M. Jorge Barbosa Pontes, Commissaire de la Police fédérale brésilienne en poste à l’ambassade du Brésil à Paris et ancien membre du Comité exécutif d’INTERPOL, et de Mme Flavia Diniz, Responsable des relations institutionnelles pour la sécurité au sein du Comité d’organisation de Rio 2016.