All news
|
Print
23 juillet 2011 - Media release

INTERPOL condamne les attentats meurtriers survenus en Norvège ainsi que l'usurpation de l'uniforme de policier lors de la fusillade sur l'île d'Utoya

INTERPOL et la Commission internationale pour les personnes disparues s'associent pour proposer leur aide afin d'identifier les victimes


LYON (France) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a condamné les deux attentats terroristes perpétrés en Norvège, et qualifié de « particulièrement choquant » le fait que le suspect portait un uniforme de policier lors de la fusillade dans le camp de jeunes.

Le Secrétaire Général Noble a indiqué qu’il mettait l’ensemble des ressources de l’Organisation à la disposition des autorités norvégiennes pour enquêter sur l’attentat à la bombe d’Oslo, qui aurait fait sept morts selon les estimations actuelles, et sur la fusillade qui a suivi sur l’île d’Utoya, lors de laquelle plus de 80 personnes auraient trouvé la mort.

« Nos pensées et notre sympathie la plus profonde vont aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués ou blessés, et INTERPOL a offert son soutien plein et entier aux autorités norvégienne chargées d’enquêter sur ce terrible attentat, afin que toute autre personne impliquée dans cette affaire puisse être identifiée », a déclaré M. Noble.

« J’ai pris contact avec Petter Dyhre, Délégué pour l’Europe auprès du Comité exécutif d’INTERPOL et haut responsable de la police norvégienne, afin de lui assurer personnellement que notre expertise et nos ressources mondiales sont à la disposition de la Norvège », a ajouté le chef de l’organisation mondiale de police.

« Le fait que le suspect, maintenant en détention, se soit fait passer pour un policier, est particulièrement révoltant. L’usurpation de l’uniforme de police norvégien, symbole de confiance et de professionnalisme, dans le but de tromper les victimes en leur faisant croire qu’elles étaient en sécurité, témoigne d’une particulière cruauté », a ajouté M. Noble.

INTERPOL a également pris contact avec son réseau d’identification des victimes de catastrophes, dont la Norvège est un membre actif, et coopère avec la Commission internationale pour les personnes disparues afin de mettre en évidence tout autre domaine où une assistance spécialisée peut être apportée.

« Au nom de la Commission internationale pour les personnes disparues, je présente mes sincères condoléances à l’ensemble de la population norvégienne », a déclaré Mme Kathryne Bromberger, Directeur Général de la CIPD.

« Avec INTERPOL, la CIPD se tient prête à apporter son assistance si la Norvège en fait la demande, pour identifier les victimes des attentats commis vendredi », a-t-elle ajouté.

« Les services de police et des urgences norvégiens ont toujours répondu présents pour aider les pays membres d’INTERPOL lors de catastrophes et de tragédies partout dans le monde ; aussi tenons-nous tout particulièrement à montrer que nous sommes prêts et déterminés à soutenir la Norvège dans ces moments difficiles », a conclu M. Noble.