All news
|
Print
07 mars 2011 - Media release

La visite à INTERPOL du chef de la police polonaise souligne l'attachement de ce pays à la coopération policière internationale

LYON (France) – Le Général Andrzej Matejuk, Commandant en chef de la police polonaise, a rencontré le Secrétaire général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, afin de s’entretenir avec lui des possibilités de coopération renforcée en matière de sécurité nationale, régionale et mondiale. Cette visite s’inscrit en particulier dans la perspective de l’exercice par la Pologne, à partir de juillet 2011, de la Présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, et de l’organisation du Championnat d’Europe de football 2012 de l’UEFA, dont les matches se joueront en Pologne et en Ukraine.

À cet égard, il est prévu de déployer une Cellule de soutien aux grandes manifestations (IMEST) en Pologne afin d’aider la police de ce pays à préparer et à coordonner les mesures de sécurité. Pendant le déroulement des compétitions proprement dites, l’IMEST assurera la liaison avec les 188 pays membres d’INTERPOL afin de faciliter l’échange en temps réel de messages et de renseignements de police essentiels, notamment d’empreintes digitales, d’avis de recherche et de données relatives à des documents de voyage volés ou perdus, ou encore à des véhicules volés.

« Si nous avons demandé le soutien d’INTERPOL en prévision du Championnat d’Europe de football 2012, c’est parce que la Pologne se fait un devoir d’assurer la sûreté et la sécurité des nombreux spectateurs qui assisteront aux compétitions », a déclaré le Général Matejuk lors de sa visite au siège du Secrétariat général d’INTERPOL.

« C’est l’un des domaines dans lesquels la Pologne s’emploie résolument à travailler en étroite collaboration avec INTERPOL et tous ses pays membres, et nous comptons bien resserrer des relations qui sont déjà fortes », a ajouté le chef de la police polonaise.

Sachant que la Pologne est l’un des piliers du Projet INVEX d’INTERPOL, qui vise à développer l’échange d’informations sur les véhicules volés avec le concours des constructeurs automobiles, et qu’elle est aussi l’un des pays participant à l’Opération INFRA-RED d’INTERPOL mise en œuvre dans le but de retrouver des malfaiteurs en fuite partout dans le monde, ainsi qu’à l’Opération PANGEA III contre la vente en ligne de produits médicaux illicites, le Secrétaire Général Noble a indiqué : « La Pologne contribue de façon importante à faire de la coopération une réalité sur le terrain. Sa détermination à combattre un certain nombre d’infractions par la voie d’INTERPOL démontre que les services chargés de l’application de la loi d’un pays quel qu’il soit ne peuvent pas lutter efficacement contre la criminalité en agissant seuls de leur côté ».

« La Pologne reconnaît qu’en travaillant en étroite collaboration avec INTERPOL, elle améliore la sûreté et la sécurité de ses citoyens et de ceux des autres pays. Sa participation active au travail de l’Organisation et sa situation géographique stratégique en font un partenaire crucial pour INTERPOL », a ajouté M. Noble.

La délégation polonaise - dont faisaient aussi partie M. Piotr Kunat, Chef du B.C.N. de Varsovie, et M. Piotr Michna, Officier de liaison à l’ambassade de la Pologne à Paris - a pu s’informer sur toute la gamme d’outils et de services qu’INTERPOL met à la disposition de ses pays membres dans le monde entier. Elle a également eu l’occasion de s’informer sur le Document de voyage INTERPOL, destiné à faciliter les déplacements des fonctionnaires d’INTERPOL en mission urgente ou chargés d’apporter leur concours à des enquêtes transnationales, ainsi que sur la création d’ici 2014 d’un Complexe mondial INTERPOL à Singapour, afin de relever les défis du 21ème siècle tels que la cybercriminalité.