All news
|
Print
16 décembre 2011

INTERPOL alerte les marchands de monnaies contre la vente illicite d'un trésor de l’époque romaine

LYON (France) – Les marchands et collectionneurs spécialisés sont invités à faire preuve de vigilance face à la vente illicite du « trésor de Lava », composé de monnaies et de plats en or datant de l'époque romaine, après la découverte de plusieurs objets en vente libre. INTERPOL et la police française s'efforcent de retrouver les pièces de monnaie anciennes.

Cette collection rare, qui remonte au troisième siècle de notre ère, aurait été découverte par des plongeurs dans le golfe de Lava au large de la Corse à la fin du 20ème siècle. Considérée comme un patrimoine culturel maritime unique, elle est propriété de l'État français, ce qui en interdit la vente.

À ce jour, environ 450 pièces en or provenant du trésor de Lava ont été localisées et identifiées après avoir été vendues en Europe et aux États-Unis, et les autorités françaises poursuivent leur enquête.

Les informations concernant les pièces ont été enregistrées dans la base de données d'INTERPOL sur les œuvres d'art volées, à laquelle le public peut accéder en ligne de façon sécurisée. Les spécialistes d'INTERPOL et de la police nationale française conseillent aux marchands et aux collectionneurs de monnaies qui pourraient se voir proposer une partie du trésor de Lava de consulter la base de données pour éviter des achats illégaux et préserver ce trésor historique.

La base de données d'INTERPOL sur les œuvres d'art volées contient actuellement plus de 38 000 enregistrements. Elle est accessible à l’ensemble des 190 Bureaux centraux nationaux, ainsi qu'à environ 2 000 utilisateurs de 80 pays.

Toute personne disposant d’informations sur l’endroit où se trouvent les pièces et plats en or est priée de contacter le Bureau central national d’INTERPOL à Paris (référence : OCBC/T 32531) et/ou le Secrétariat général d'INTERPOL (référence : 2011/29679).