All news
|
Print
30 juillet 2011

Les notices rouges INTERPOL délivrées à l’encontre des assassins présumés de Hariri rendues publiques à la demande du Tribunal spécial pour le Liban

LYON (France) – Suite à la décision du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) de lever la confidentialité des identités des quatre personnes recherchées en relation avec l’assassinat de M. Rafik Hariri, l’ancien Premier ministre libanais, les notices rouges INTERPOL – ou avis de recherche – délivrées à l’encontre de ces individus ont également été rendues publiques.

Publiées à la demande du TSL, ces notices ont été diffusées à l’ensemble des 188 pays membres d’INTERPOL le 13 juillet et comportent des éléments essentiels pour l’identification des quatre personnes nommées dans l’acte d’accusation : Salim Jamil Ayyash, Mustafa Amine Badreddine, Hussein Hassan Oneissi et Assad Hassan Sabra.

Ces quatre individus sont accusés d’avoir participé à l’attentat perpétré le 14 février 2005, qui a coûté la vie à l’ancien Premier ministre libanais ainsi qu’à d’autres personnes.

Toute question concernant l’acte d’accusation et ces quatre suspects doit être adressée au Tribunal spécial pour le Liban. Comme l’a indiqué dans une déclaration le juge de la mise en état, M. Daniel Fransen, la publication de ces informations ne porte en rien atteinte aux droits des accusés, qui demeurent présumés innocents.