All news
|
Print
11 novembre 2010 - Media release

INTERPOL condamne le meurtre de policiers lors d'un attentat à Karachi

LYON (France) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a condamné le présumé attentat suicide à la voiture piégée de jeudi contre des bureaux de la police antiterroriste à Karachi (Pakistan), qui a fait au moins 20 morts et 100 blessés, le qualifiant de « méprisable et lâche ». Des tireurs auraient ouvert le feu sur un poste de contrôle pour permettre au conducteur de la voiture piégée d’atteindre le bâtiment abritant le Département d’enquête criminelle.

« Nous condamnons fermement cet attentat insensé », a déclaré le chef d’INTERPOL, M. Noble. « Ce type d’attentat méprisable et lâche à l’encontre de policiers dévoués vise à saper le travail indispensable accompli par les services chargés de l’application de la loi et l’État de droit, mais l’attentat d’aujourd’hui ne fera que renforcer la détermination de la police à mettre au pas les terroristes et les malfaiteurs », a-t-il ajouté.

« Au nom de la communauté policière internationale, INTERPOL exprime son entière solidarité avec la police et le peuple du Pakistan en ces moments difficiles. Nos pensées et nos condoléances vont aux familles des policiers et des civils pakistanais tués ou blessés dans cet attentat », a par ailleurs indiqué M. Noble.

Le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, situé au siège du Secrétariat général à Lyon (France), est en contact avec le Bureau central national d’Islamabad pour apporter toute assistance requise aux fins de l’enquête sur l’attentat.

Le Secrétaire Général Noble s’est exprimé depuis Doha (Qatar) à l’issue de la 79ème Assemblée générale d’INTERPOL (8 - 11 novembre), au cours de laquelle il avait rencontré le Ministre pakistanais de l’Intérieur, M. Rehman Malik, avant l’attentat de jeudi à Karachi.