All news
|
Print
19 octobre 2010 - Media release

INTERPOL et les douanes de Hong Kong unissent leurs forces pour améliorer la coopération régionale entre la police et les douanes en matière de lutte contre la contrefaçon

HONG KONG (Chine) – Mettre l’accent sur le rôle moteur de la police et des douanes et sur les avantages de la collaboration entre ces services, tel est l’objet de la Conférence internationale 2010 sur la répression des atteintes à la propriété intellectuelle qui s’est ouverte aujourd’hui 19 octobre à Hong Kong.

Cette conférence, qui se tient pour la première fois en Asie, réunit quelque 500 juristes, enquêteurs spécialisés dans les atteintes à la propriété intellectuelle, procureurs et enquêteurs du secteur privé de 48 pays. Organisée par INTERPOL et le service des douanes de Hong Kong, en partenariat avec Underwriters Laboratories Inc. (UL), cette conférence qui se déroule sur trois jours, du 19 au 21 octobre, porte principalement sur les moyens de travailler en collaboration pour vaincre la criminalité organisée. Elle comprendra une série d’ateliers opérationnels au cours desquels des experts débattront de la manière dont les victimes de la contrefaçon et du piratage peuvent améliorer leur collaboration en vue de démanteler les organisations criminelles responsables de la fabrication et de la distribution de contrefaçons à l’échelle régionale et, de plus en plus, internationale.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Sous-secrétaire d’État au Commerce et au Développement économique, M. Gregory So, a insisté sur le fait que la coopération entre les pays et l’échange de renseignements en temps utile sont des éléments essentiels dans la lutte contre les atteintes à la propriété intellectuelle relevant de la criminalité organisée transnationale. « Pour être en mesure d’affronter ces défis, nous devons nous entraider afin d’empêcher les auteurs d’atteintes à la propriété intellectuelle de réaliser des profits en se jouant des frontières. Plus précisément, il convient d’établir une coopération intersectorielle entre les services chargés de l’application de la loi, les entreprises victimes de la contrefaçon ou du piratage, les détenteurs de droits et l’ensemble des parties concernées afin d’agir conjointement et de mettre en commun les ressources et les renseignements disponibles pour lutter efficacement contre les atteintes à la propriété intellectuelle relevant de la criminalité organisée transnationale », a déclaré M. So.

« Les organisations criminelles sont omniprésentes et jouent un rôle central dans les atteintes transnationales à la propriété intellectuelle, à quelque niveau que ce soit », a déclaré le Président d’INTERPOL, M. Khoo Boon Hui, indiquant par ailleurs que sur les 188 pays membres de l’Organisation, 145 (soit 77 %) sont concernés par les atteintes à la propriété intellectuelle relevant de la criminalité organisée, tandis que 48 % des atteintes à la propriété intellectuelle ont un caractère transnational et que 12 % sont liées à d’autres domaines de la criminalité organisée. « La nécessité d’une collaboration entre la police et les douanes aux fins de la lutte contre cette dangereuse forme de criminalité – dont les conséquences sur la santé et la sécurité des consommateurs se multiplient – n’a jamais été aussi grande. Cette collaboration a d’ores et déjà porté ses fruits en Amérique du Sud et donnera également de bons résultats dans d’autres régions. »

Le Commissaire à l'Administration des douanes de Hong Kong, M. Richard Yuen, a confirmé que les organisations criminelles responsables d’atteintes à la propriété intellectuelle utilisent des réseaux de fabrication et de distribution de plus en plus complexes pour faire circuler leurs produits illicites en s’affranchissant des frontières physiques que sont par exemple les ports et les aéroports, aussi bien que des frontières virtuelles de l’univers Internet. « Pour protéger la société des dangers que constituent les contrefaçons et soutenir la croissance économique par la promotion de l’innovation et de la créativité, les services chargés de la lutte contre les atteintes à la propriété intellectuelle doivent collaborer aux niveaux national et international pour pouvoir contrer et combattre efficacement les organisations criminelles se livrant à ce type d’infractions », a déclaré M. Yuen.

« Il n’existe pas de réponse simple au problème complexe des atteintes à la propriété intellectuelle relevant de la criminalité organisée, mais des solutions peuvent être trouvées grâce à la coopération et aux partenariats », a indiqué le Président chargé de la sécurité des produits chez Underwriters Laboratories, M. Charlie Abounader. « Ce forum opérationnel unique en son genre permet d’échanger une quantité considérable d’informations, d’expériences et de compétences – provenant des secteurs public et privé – pour servir un but commun : mettre un terme aux atteintes transnationales à la propriété intellectuelle. »
Des participants de premier plan venus d’Asie, notamment de Chine continentale, ont été rejoints par d’éminents spécialistes venus d’Afrique, d’Europe, du Moyen-Orient et d’Amérique du Nord, notamment l’Attorney General des États-Unis, M. Eric H. Holder, qui comptait parmi les orateurs de marque de cet événement.

La conférence comprendra notamment une simulation d’infraction sur Internet, donnant lieu à des exercices pratiques et interactifs proposés par les douanes de Hong Kong, ainsi que l’accès en ligne à l’International IP Crime Investigators College – une initiative conduite par INTERPOL en partenariat avec l’UL University visant à dispenser une formation de pointe donnant aux enquêteurs les compétences nécessaires pour combattre efficacement les menaces actuelles et futures en matière d’atteintes à la propriété intellectuelle.