All news
|
Print
23 septembre 2010 - Media release

Le chef de la police soudanaise en visite à INTERPOL pour accroître la sécurité nationale et régionale grâce à un soutien international

LYON (France) – Trouver des moyens d’améliorer la coopération entre le Soudan et INTERPOL en vue de lutter contre la criminalité nationale et transnationale, tel était le thème central de la visite aujourd’hui du chef de la police soudanaise au siège de l’organisation mondiale de police.

Au cours de leurs entretiens, le Directeur Général de la police soudanaise, le premier Lieutenant général Hashim Osman Al-Hussein Saad, et le Secrétaire Général Ronald K. Noble ont en particulier évoqué l’ouverture de l’accès aux bases de données mondiales d’INTERPOL à des sites clés du Soudan, notamment les points de contrôle aux frontières aériennes et maritimes, afin de permettre aux agents de première ligne de déterminer immédiatement si un voyageur est recherché au niveau international ou tente d’entrer dans le pays au moyen d’un document frauduleux.

Le Secrétaire Général Noble a salué la valeur accordée par le Soudan aux outils d’INTERPOL et l’usage qu’il en fait, en citant l’exemple de la demande des autorités de police du pays à l’effet de diffuser une alerte sécurité internationale – ou notice orange – immédiatement après l’évasion en juin de quatre dangereux détenus condamnés à mort pour le meurtre d’un représentant de l’USAID et de son chauffeur.

« La rapidité avec laquelle les autorités soudanaises ont attiré l’attention de la communauté policière mondiale sur ces dangereux individus, qui avaient tué un policier et en avaient blessé un autre lors de leur évasion, témoigne du plus haut degré de professionnalisme policier », a déclaré M. Noble.

La délégation soudanaise, également composée du Directeur des relations internationales, le Lieutenant Général Hamid Mannan Mohammed Almerghani, et du Chef du Bureau central national INTERPOL de Khartoum, le Brigadier Moutasim Abdel-Rahman Abdalla, s’est par ailleurs vu présenter les activités d’INTERPOL dans la région africaine, parmi lesquelles des opérations récentes visant la contrefaçon de produits médicaux et le vol de véhicules.

Cette réunion au siège du Secrétariat général d’INTERPOL à Lyon en précède une autre, celle de l’Organisation de coopération des chefs de police d’Afrique de l’Est (OCCPAE), qui se tiendra au Soudan du 16 au 21 octobre, et à laquelle INTERPOL enverra des représentants et apportera son soutien.