All news
|
Print
12 juin 2010 - Media release

Le Soudan demande la diffusion d’une alerte mondiale INTERPOL après l’évasion de plusieurs individus condamnés pour le meurtre d’un membre de l’USAID

Un policier tué dans une fusillade alors que les fugitifs tentaient de franchir un point de contrôle


LYON (France) – À la demande des autorités soudanaises, INTERPOL a diffusé une alerte sécurité internationale – ou notice orange – à la suite de l’évasion de quatre dangereux détenus condamnés à mort pour le meurtre d’un représentant de l’USAID et de son chauffeur.

Un policier soudanais a été tué et un autre blessé lors d’un échange de coups de feu qui a éclaté alors que les individus tentaient de franchir un point de contrôle situé au sud-ouest d’Omdourman peu après leur évasion de la prison de Kubar, à Khartoum, jeudi en fin de soirée.

Les policiers ont poursuivi le véhicule dans lequel circulaient les criminels, parvenant à le stopper et à arrêter son conducteur, mais les quatre fugitifs ont réussi à prendre la fuite à pied.

Les individus en question – Abdelraouf Abu Zaid Mohamed Hamzza, Mohamed Makawi Ibrahim Mohamed, Abdelbasit Alhaj Alhassan Haj Hamad et Mohanad Osman Yousif Mohamed – ont été condamnés pour le meurtre de John Granville, 33 ans, qui travaillait pour l’Agence américaine pour le développement international (USAID), et de son chauffeur, Abdelrahman Abbas Rahama. Les deux hommes ont été abattus avec une arme à feu dans les premières heures du 1er janvier 2008, alors qu’ils rentraient d’une fête du Nouvel An à bord de leur voiture.

Grâce aux données d’identification fournies par le Bureau central national (B.C.N.) INTERPOL de Khartoum, et notamment aux photographies des criminels en fuite, le Centre de commandement et de coordination basé au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, à Lyon, a diffusé une notice orange aux représentants des services chargés de l’application de la loi des 188 pays membres de l’Organisation.

Il a également été demandé à l’ensemble des B.C.N. et des Bureaux régionaux de communiquer cette alerte aux autorités nationales et d’immigration concernées afin d’aider à localiser et à identifier les meurtriers.

« L’évasion de ces dangereux criminels qui n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur la police, faisant un mort et un blessé parmi les policiers, représente une grave menace pour la sûreté et la sécurité des citoyens, et il convient de saluer l’action du Soudan, qui a alerté sans délai la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi ainsi que l’ensemble du public », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

« Les informations contenues dans l’alerte INTERPOL diffusée aux polices du monde entier permettront d’augmenter considérablement les chances de retrouver rapidement ces quatre criminels. Ces hommes sont manifestement dangereux, et il est recommandé à toute personne qui les aperçoit de ne pas s’en approcher et de contacter les services de police locaux », a averti M. Louboutin

« Le Secrétariat général d’INTERPOL poursuivra son étroite collaboration avec le B.C.N. de Khartoum et les autres B.C.N. afin d’apporter toute l’aide supplémentaire nécessaire à la localisation et à l’arrestation de ces dangereux fugitifs. »

Une résolution soulignant la nécessité pour les pays membres d’avertir le Secrétariat général en cas d’évasion de terroristes ou d’autres criminels dangereux a été adoptée par l’Assemblée générale d'INTERPOL en 2006.