All news
|
Print
03 mars 2010 - Media release

Le Pakistan devient le premier pays à accorder au passeport INTERPOL le statut dérogatoire à l’obligation de visa

LYON (France) – Le Pakistan est devenu lundi le premier des 188 pays membres d’INTERPOL à exempter les titulaires du passeport INTERPOL de l’obligation de visa. Le ministère de l’Intérieur pakistanais a déclaré que cette décision « est la garantie d’une assistance rapide s’agissant de lutter contre la criminalité ».

Grâce à cette mesure des autorités pakistanaises, les titulaires du passeport INTERPOL se verront délivrer automatiquement, à leur arrivée sur le territoire national, une autorisation de séjour (« landing permit ») de 72 heures les dispensant de visa d’entrée, avec la possibilité d’en prolonger la durée si nécessaire.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, Ronald K. Noble, a décrit la décision du Pakistan comme un « important pas en avant » qui permettra de renforcer la sécurité des citoyens pakistanais et la coopération policière internationale.

« Les détenteurs du passeport INTERPOL se rendent dans le pays concerné pour le compte de l’Organisation dans le cadre de la coopération internationale afin d’aider à prévenir ou à combattre la criminalité, ou à la suite d’une catastrophe. Du fait de la suppression du délai lié à l’accomplissement des formalités nécessaires à l’obtention d’un visa, il devient possible de déployer immédiatement les équipes INTERPOL sur les lieux d’attentats terroristes, d’actes criminels de grande ampleur ou de catastrophes naturelles, et les responsables des Bureaux centraux nationaux peuvent franchir plus aisément les frontières afin de faciliter  l’extradition de personnes recherchées », a-t-il expliqué.

Le Secrétaire Général Ronald K. Noble a déclaré que plus il y aurait de pays qui exempteraient de visa les détenteurs du passeport INTERPOL, plus l’assistance fournie par l’Organisation serait efficace.

« Faciliter l’accès au plus grand nombre possible de membres de l’Organisation est essentiel si l’on veut que les titulaires de passeports INTERPOL voyageant dans le cadre de missions officielles remplissent dans les meilleurs délais leur mission de soutien auprès des pays membres concernés. »

« Nous ne pouvons que féliciter les autorités pakistanaises de ce grand pas en avant, qui crée par ailleurs un important précédent pour les autres pays », a conclu le chef d’INTERPOL, saluant la décision prise par le ministre de l’Intérieur pakistanais, Rehman Malik, au sujet de l’exemption de visa.

Le passeport INTERPOL à la pointe de la technologie a été officiellement présenté en octobre dernier, lors de l’Assemblée générale de l’Organisation à Singapour, au cours de laquelle un grand nombre de pays, dont le Pakistan, se sont engagés à reconnaître ce document comme un document de voyage authentique.