All news
|
Print
09 décembre 2010

Les enquêtes sur les scènes de crime examinées au microscope par la police du Bénin

COTONOU (Bénin) – Développer les compétences en matière d’enquête sur les scènes de crime, tel était l’objet d’une formation organisée à l’intention de la police du Bénin dans le cadre du programme OASIS (Operational Assistance, Services and Infrastructure Support - Assistance opérationnelle, services et soutien en matière d’infrastructure) d’INTERPOL, financé par l’Allemagne.

Cette formation, qui s’est déroulée dans les locaux du Bureau central national d’INTERPOL à Cotonou, a permis à des policiers venus des quatre coins du pays de participer à toute une série d’exercices pratiques sur des thèmes divers tels que le prélèvement d’empreintes digitales et de traces d’ADN, la prise d’empreintes de chaussures et de pneus et leur identification, ainsi que les procédures générales de conservation des éléments de preuve.

La session a été ouverte officiellement par le ministre béninois de l’Intérieur et de la Sécurité publique, M. Martial Sounton, et par l’ambassadeur d’Allemagne, M. Ludwig Linden, qui a déclaré que cette formation allait « permettre une nette amélioration des capacités policières du pays ».

Cette formation d’une durée de cinq jours (du 6 au 10 décembre) a été dispensée conjointement par des fonctionnaires du Secrétariat général d’INTERPOL – dont le siège est à Lyon (France) – et de la Police criminelle fédérale allemande (Bundeskriminalamt, BKA). Elle a été suivie par 23 fonctionnaires de la police du Bénin.

Le programme OASIS d’INTERPOL, qui a déjà bénéficié d’une enveloppe de 10 millions d’EUR de la part du gouvernement allemand depuis 2008, a pour but d’aider les pays africains à adopter une approche globale et intégrée de la lutte contre la criminalité du 21ème siècle, en renforçant les capacités opérationnelles des pays et des régions.