All news
|
Print
19 octobre 2010

Des individus soupçonnés d'immigration illicite et d'escroquerie arrêtés au cours d'une opération d'INTERPOL concernant les véhicules volés

Une opération de trois jours coordonnée par INTERPOL afin de détecter des véhicules volés a donné lieu à une série d’arrestations pour diverses infractions telles que l’immigration illicite, la détention de faux documents et une possible escroquerie aux cartes de paiement.

Sous la houlette du Groupe opérationnel SMV (Stolen Motor Vehicles) d’INTERPOL, des contrôles ont été réalisés sur plus de 700 véhicules dans le cadre de l’Opération Leo organisée en Bavière (Allemagne), qui a permis de retrouver et de saisir deux voitures de grande valeur et cinq moteurs de bateaux volés en France.

Les principales arrestations effectuées ont été celles d’un ressortissant islandais appréhendé pour immigration illicite alors qu’il faisait passer quatre immigrants clandestins afghans – qui ont également été placés en détention –, d’un ressortissant polonais arrêté pour détention de fausse monnaie, et de quatre Roumains arrêtés pour détention de cartes de paiement « écrémées ».

Renato Schipani et Jörn Seifert, officiers de renseignement criminel et membres du Groupe opérationnel SMV d’INTERPOL au siège du Secrétariat général de l’Organisation, à Lyon (France), qui ont coordonné l’opération, ont déclaré que les résultats obtenus étaient impressionnants.

« Cette opération prouve que souvent, lorsqu’une infraction telle qu’un vol de voiture a été commise, ses auteurs sont également impliqués dans d’autres formes d’activités criminelles », a indiqué Renato Schipani.

« Les vérifications opérées sur le terrain à l’aide des bases de données mondiales d’INTERPOL, qui ne se sont pas limitées aux véhicules, ont également permis aux agents de première ligne d’identifier des individus recherchés pour d’autres infractions graves. Elles constituent donc un outil important pour aider à assurer la sécurité et à la sûreté publiques », a ajouté Jörn Seifert.

L’Opération Leo est la quatrième menée par le Groupe opérationnel SMV au cours des 18 mois écoulés. Elle a permis de retrouver 60 voitures volées de grande valeur et de procéder à 40 arrestations. Le groupe est constitué d’experts d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne, de Finlande, de France, d’Italie, du Royaume-Uni, de Suède, et d’Europol.

La base de données d’INTERPOL sur les véhicules volés contient à l’heure actuelle plus de sept millions d’enregistrements provenant de 129 pays, et les vérifications effectuées en 2010 uniquement ont déjà permis d’obtenir plus de 26 000 réponses positives dans le monde entier.