All news
|
Print
13 novembre 2009 - Media release

Des opérations coordonnées par INTERPOL s’attaquent aux réseaux de vente de faux médicaments en Afrique

LYON (France) – Des médicaments et des cosmétiques non autorisés et vendus illégalement, d’une valeur de plusieurs milliers d’euros, ont été saisis au cours d’une série d’opérations coordonnées par INTERPOL menées au Malawi, au Swaziland, en Zambie et au Zimbabwe.

Plus de 300 fonctionnaires de la police et des douanes, des autorités de contrôle des médicaments, de l’immigration et d’autres services ont participé à l’Opération Zambezi, qui visait la vente de médicaments illicites et de contrefaçon, sous l’égide du Groupe spécial international anti-contrefaçon de produits médicaux (IMPACT) – un groupement mondial créé par l’Organisation mondiale de la santé pour lutter contre les faux médicaments.

Lors de cette opération, qui s’est déroulée du 12 octobre au 6 novembre, 263 établissements ont été contrôlés, parmi lesquels des pharmacies, des cabinets médicaux, des grossistes et des supermarchés, entraînant l’ouverture de près de 25 enquêtes afin de rechercher d’éventuels liens avec d’autres pays. Parmi les 19 établissements fermés à la suite d’un contrôle figurait une clinique clandestine malawienne réutilisant du matériel jetable et délivrant des médicaments propriété de l’État obtenus par des moyens illicites.

Dans ces quatre pays, toute une gamme de faux médicaments et de produits médicaux illicites a été saisie, comprenant notamment des antipaludéens, des antibiotiques, des stéroïdes et des produits utilisés dans le traitement des troubles de l’érection, qui représentent tous une grave menace pour la santé et la sécurité publiques. Les faux antipaludéens se retrouveraient ainsi dans de nombreux cas d’échec du traitement observés en Afrique subsaharienne, dont certains mortels.

« Le succès de l’opération met clairement en évidence l’engagement de tous les pays participants et, plus important encore, démontre que de bons résultats peuvent être obtenus grâce à la coopération entre services », a déclaré le coordinateur de l’Opération Zambezi, M. Roberto Manriquez, officier de renseignement criminel au sein de l’Unité de lutte contre les atteintes à la propriété intellectuelle d’INTERPOL.

Saluant ces résultats, le chef de la police du Swaziland, M. Isaac Mmeli Magagula, a précisé que des efforts conjoints sont nécessaires pour s’attaquer au problème des médicaments illicites et de contrefaçon.

« Des clients et des patients sans méfiance mettent leur santé et même leur vie en danger à chaque fois qu’ils consomment des produits médicaux et alimentaires de contrefaçon. Ces infractions nous rappellent donc cruellement à notre devoir de vigilance et d’innovation dans nos efforts pour protéger nos peuples respectifs », a déclaré M. Magagula.

La formation – un élément clé de l’opération – a été dispensée dans le cadre du programme d’INTERPOL OASIS (Operational Assistance, Services and Infrastructure Support) Afrique - Droits de propriété intellectuelle, financé par l’Allemagne. Dans les quatre pays, chaque opération de trois jours a été précédée par une formation de deux jours visant à informer les personnels concernés sur les méthodes et les procédures et, en particulier, sur la nécessité d’une coopération entre services.

« J’apprécie le travail acharné et le dévouement d’INTERPOL. La formation dispensée par l’Organisation nous offre l’occasion de renforcer notre collaboration et de mener d’autres opérations dans le futur afin de pouvoir faire face au problème des faux médicaments, qui menacent l’ensemble de nos populations tel un virus mortel », a indiqué M. Eugene Sibote, Directeur des ressources humaines, du développement et de la formation au sein de la police zambienne.

Le Directeur général du Medicines Control Authority of Zimbabwe, M. Mafios Dauramanzi, a déclaré se réjouir à la perspective de collaborations futures et espérer que l’Opération Zambezi « marquera le début d’une action visant à enrayer le phénomène des faux médicaments et à protéger ainsi la santé publique ».

L’Opération Zambezi est la dernière en date d’une série d’opérations menées avec le soutien d’INTERPOL et visant les contrefaçons de produits pharmaceutiques en Afrique. Elle fait suite aux Opérations Mamba I et II ainsi qu’à l’Opération Fiela, toutes trois couronnées de succès.