All news
|
Print
13 novembre 2008 - Media release

Les réseaux de vente illicite de médicaments sur Internet visés par une première journée internationale d’action

La première journée internationale d’action contre la vente illicite de médicaments sur Internet, coordonnée par le Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime, INTERPOL et le Groupe spécial international anti-contrefaçon de produits médicaux (IMPACT) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a conduit à une série d’arrestations ainsi qu’à la saisie de médicaments potentiellement dangereux à la suite d’opérations menées partout dans le monde.

Baptisée ' Pangea ', cette opération ciblait les individus à l’origine de sites Web vendant et proposant de manière illicite des médicaments délivrables uniquement sur ordonnance ou dont la commercialisation n’a pas été approuvée, en prétendant que ceux-ci permettent de traiter de nombreuses maladies.

De nombreux pays ont déjà mené à titre individuel des actions répressives contre les ' pharmacies sur Internet ', mais l’Opération Pangea qui s’est déroulée mercredi constitue la première action concertée d’envergure internationale, à laquelle ont notamment participé l’Allemagne, l’Australie, le Canada, les États-Unis, l’Irlande, Israël, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, Singapour et la Suisse.

' L’achat de médicaments sur des sites Internet illégaux et non réglementés entraîne des risques importants, en particulier pour les consommateurs qui mettent leur santé en danger en absorbant des produits dont l’innocuité, la qualité et l’efficacité ne sont pas prouvées ', a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

' Dans la mesure où ces ' pharmacies en ligne ' vendent également des contrefaçons, ces médicaments contenant peu ou pas de principe actif ont non seulement un effet potentiellement néfaste à long terme sur l’efficacité des médicaments authentiques, mais le produit de leur vente est souvent destiné à des organisations criminelles '.

' L’Opération Pangea démontre de façon claire que la communauté internationale se mobilise pour faire en sorte que les individus impliqués dans la vente illicite de médicaments par Internet ne puissent agir dans l’anonymat ou en toute sécurité ' a ajouté M. Louboutin.

Des sites ont été recensés dans chaque pays et des enquêteurs ont opéré des perquisitions dans des immeubles d’habitation et des locaux commerciaux ayant un lien avec des sites Web soupçonnés de vendre des médicaments non autorisés ou délivrables uniquement sur ordonnance censés traiter des troubles tels que le diabète, l’obésité ou la chute de cheveux.

Des enquêtes sont toujours en cours dans plusieurs pays et les résultats définitifs de l’Opération Pangea ne seront connus qu’une fois celles-ci achevées. Pour plus d’informations sur les opérations et les actions menées par chaque pays, veuillez contacter les services chargés de l’application de la loi des pays concernés.