All news
|
Print
07 octobre 2008 - Media release

L’Assemblée générale d’INTERPOL s’ouvre en Russie avec la volonté de donner des moyens d’agir, en ce 21ème siècle, aux pays membres dont le nombre vient d’être élargi

SAINT-PÉTERSBOURG (Russie) – La 77ème Assemblée générale d’INTERPOL s’est ouverte sur un appel aux pays membres pour qu’ils mettent en place, ensemble, des capacités d’action policière durables en vue de renforcer le travail de police international dans tous les pays de l’organisation, dont le nombre est aujourd’hui passé à 187, les délégués présents à cette réunion annuelle ayant accédé par un vote à la demande d’adhésion présentée par l’État de la Cité du Vatican à la plus importante organisation de police au monde.

Au centre des débats de cette réunion de quatre jours qui, avec plus de 700 représentants des services chargés de l’application de la loi et spécialistes de la sécurité de 153 pays membres, est l’Assemblée générale de l’organisation qui enregistre la plus grande participation, figurera le renforcement des capacités d’INTERPOL en matière d’enquêtes et d’appui opérationnel ainsi que des moyens techniques des services de police et des Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) des pays membres. Les policiers de première ligne seront ainsi mieux armés pour lutter contre la criminalité transnationale – en particulier contre le terrorisme, la pédocriminalité sur Internet, les stupéfiants et la cybercriminalité – et la coopération dans les enquêtes sur les malfaiteurs en fuite s’en trouvera accrue.

Point capital, il s’agira en outre de confirmer le rôle du modèle INTERPOL en matière de capacités d’action policière durables en adoptant l’Initiative de sécurité globale (ISG) de l’organisation, en tant que moyen de donner une assise mondiale et cohérente au travail de police du 21ème siècle par l’établissement de partenariats stratégiques, le Secrétaire Général d’INTERPOL, Ronald K. Noble, ayant demandé à la communauté internationale et au secteur privé, dans son discours d’ouverture, d’adhérer à la proposition de création d’un Fonds ISG et de doter ce fonds d’un milliard d’euros.

Le Premier ministre russe, M. Vladimir Poutine – le premier chef de gouvernement à avoir pris la parole devant l’Assemblée générale d’INTERPOL depuis 1995 – a souligné combien il était nécessaire pour les polices de coopérer au niveau international en travaillant avec la plus importante organisation de police au monde lorsqu’il a déclaré qu’il était impossible de lutter contre la criminalité transnationale sans des institutions telles qu’INTERPOL.

« La Russie a toujours encouragé les membres de la communauté internationale à unir leurs forces dans le combat contre le crime, car ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous parviendrons à en venir à bout », a-t-il affirmé. « Nous avons l’intention de renforcer les relations que nous avons établies et de soutenir les initiatives internationales dans le cadre d’INTERPOL », a déclaré M. Poutine, faisant référence à des projets d’installation d’équipements informatiques, de création de bases de données et de formation à l’intention des cadres de la police.

« Pour punir les auteurs d’infractions, il faut aimer non seulement son métier mais aussi les gens au bénéfice et pour la protection desquels on œuvre », a dit M. Poutine aux représentants des services chargés de l’application de la loi rassemblés à cette occasion.

Le Président par intérim d’INTERPOL, Arturo Herrera Verdugo, a pour sa part déclaré qu’une communauté policière unie et coordonnée était le meilleur outil qui puisse exister pour faire face à la « mondialisation » du crime, et a vivement encouragé les États membres à intensifier l’effort collectif.

« Nous formons une institution fondamentale au regard de la sécurité internationale. INTERPOL se trouve face à des défis incontournables en ce 21ème siècle », a-t-il poursuivi. « Nous devons aujourd’hui consolider nos processus stratégiques afin d’aider les fonctionnaires chargés de l’application de la loi qui agissent sur le terrain et qui, jour après jour, constituent notre première ligne de défense contre la criminalité et contre le terrorisme ».

Se félicitant de la possibilité offerte à la Russie d’accueillir l’Assemblée générale d’INTERPOL à l’occasion de son 85ème anniversaire, M. Rashid Nourgaliev, Ministre de l’Intérieur russe, a affirmé que l’organisation était le canal le plus efficace pour ce qui est de l’échange d’informations de police, et constituait un mécanisme tout aussi efficace pour faire face aux nouvelles menaces et formes de criminalité.

« Si nous voulons que cette efficacité perdure, il est primordial que nos policiers reçoivent la formation spécialisée dont ils ont besoin et que nous continuions à perfectionner et à mettre en commun nos savoir-faire en matière de police ».

Les délégués présents à l’Assemblée générale examineront par ailleurs les projets en cours visant les réseaux criminels transnationaux, ainsi que l’action d’INTERPOL en matière de soutien aux grandes manifestations et de gestion de crises, comme lors des Jeux olympiques de Beijing – auxquels l’organisation a apporté un appui opérationnel – et du naufrage d’un ferry, en juin, aux Philippines – dont INTERPOL a aidé les autorités à identifier les centaines de victimes.