All news
|
Print
08 septembre 2008 - Media release

INTERPOL salue l’arrestation d’un présumé baron de la drogue colombien et de son complice par les autorités vénézuéliennes

LYON (France) – L’organisation mondiale de police INTERPOL se félicite de l’arrestation d’un présumé baron de la drogue colombien et de son complice au cours d’une opération coordonnée par les services chargés de l'application de la loi du Venezuela et les Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) INTERPOL de Caracas et de Bogota.

Marcos Jose OROZCO WILCHES et son complice, Aldo Mario ALVAREZ DURAN, ont été arrêtés respectivement les 7 et 8 septembre à Maracaibo, dans l’État de Zulia, situé à la frontière avec la Colombie, grâce à une étroite coopération entre les B.C.N. INTERPOL du Venezuela et de la Colombie et l’agence nationale de lutte antidrogue du Venezuela, et grâce aux renseignements recueillis par les services de sécurité vénézuéliens.

Les suspects faisaient l’objet d’une notice rouge INTERPOL – notice internationale de personne recherchée – délivrée à la demande des autorités des États-Unis, où les deux individus sont recherchés par la Drug Enforcement Administration pour trafic de stupéfiants et appartenance à une organisation criminelle.

"Ces arrestations, dont le mérite revient aux services chargés de l’application de la loi du Venezuela et à leur personnel, donnent une preuve éclatante de l’efficacité de la coopération entre les services et entre les pays", a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

"Les opérations de ce type démontrent la collaboration constante et précieuse de pays membres d’INTERPOL tels que le Venezuela et la Colombie, leur détermination à traduire en justice les malfaiteurs en fuite, ainsi que l’importance de faire en sorte que les agents des services chargés de l’application de la loi se trouvant en première ligne aient accès aux informations de police essentielles contenues dans les bases de données d’INTERPOL".

Orozco Wilches – qui a été transféré à Caracas en vue de son interrogatoire – est le deuxième grand trafiquant de drogue colombien présumé à être arrêté cette année au Venezuela. Hermagoras Gonzalez Polanco, l’un des trafiquants de drogue présumés les plus recherchés par le gouvernement des États-Unis, a été arrêté en mars.

Les notices rouges sont non seulement stockées dans la base de données centrale d’INTERPOL – qui peut être consultée par tous les pays membres –, mais elles peuvent également être enregistrées dans les bases de données et les systèmes de surveillance des frontières des services chargés de l’application de la loi nationaux.

Pour de nombreux pays membres d’INTERPOL, la notice rouge a valeur de demande d’arrestation provisoire en vue d’extradition. Tous les pays membres de l’organisation peuvent demander la publication d’une notice de ce type au Secrétariat général. Diffusée dans les quatre langues officielles de l’organisation – l’anglais, l’arabe, l’espagnol et français –, une notice rouge demeure valide tant que le malfaiteur recherché n’a pas été extradé.