All news
|
Print
02 juillet 2008 - Media release

La Thaïlande répond à l’appel lancé par INTERPOL en vue d’obtenir davantage de moyens pour les opérations entreprises à la suite du naufrage d’un ferry aux Philippines

BANGKOK (Thaïlande) – En réponse à l’appel à l’aide internationale lancé par INTERPOL dans le cadre des opérations d’identification des victimes menées aux Philippines au lendemain du naufrage d’un ferry, la Thaïlande a accepté d’apporter son soutien aux travaux qui se déroulent actuellement dans la ville de Cébou.

Outre la mise à disposition d’une équipe de spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes, les autorités thaïlandaises se sont engagées à envoyer cinq conteneurs réfrigérés, dont la présence est essentielle pour garantir que les restes des victimes de la tragédie du 21 juin seront conservés dans de bonnes conditions jusqu’à ce que les opérations d’identification soient achevées.

INTERPOL joue actuellement un rôle central sur le terrain s’agissant du soutien aux opérations d’identification menées aux Philippines et de la coordination de ces opérations, qui portent sur les quelque
800 personnes ayant trouvé la mort dans le naufrage provoqué par le typhon Frank. À la demande du gouvernement philippin, INTERPOL a déployé sur les lieux une Cellule de crise, qui est arrivée à Cébou le
29 juin.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, actuellement en visite dans la région, a salué le soutien déterminant apporté par les autorités thaïlandaises.

'Nous sommes particulièrement reconnaissants au gouvernement thaïlandais et à la Police royale thaïlandaise de leur réponse rapide et décisive à l’appel lancé par INTERPOL', a déclaré le Secrétaire Général Noble.

'Nous espérions une réponse de ce type de la part de sociétés établies aux Philippines, mais comme cela n’a pas été le cas, INTERPOL a sans attendre sollicité l’aide de ses collègues de la police thaïlandaise, et a immédiatement obtenu une réponse positive.'

'Ce dont nous avons besoin à présent, c’est qu’une compagnie de transport maritime se porte volontaire pour acheminer de toute urgence ces conteneurs à Cébou, où nous coordonnons les opérations d’identification avec les autorités philippines', a ajouté M. Noble. 'Le besoin de disposer sur place et dans les plus brefs délais de ces conteneurs et de conteneurs supplémentaires est d’autant plus impérieux que de nouveaux corps arrivent à Cébou.'

Le Secrétaire Général Noble a souligné que les heures et les jours qui suivent ce type de catastrophes sont déterminants pour retrouver et identifier les victimes, et a indiqué qu’il espérait que la réponse de la Thaïlande serait un exemple suivi par les autres pays.

Dans l’immédiat, les équipes d’identification des victimes sur place ont besoin d’espaces mortuaires temporaires dotés de tout le nécessaire pour pouvoir procéder à des examens post mortem conformément aux meilleures pratiques et aux protocoles internationaux définis par les procédures INTERPOL en matière d’identification de victimes de catastrophes, qui sont reconnues au niveau international .

La Cellule de crise INTERPOL, notamment composée de spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes et d’un représentant de la Commission internationale pour les personnes disparues (CIPD), contribue directement aux opérations d’identification des victimes actuellement menées à Cébou par le Bureau national des enquêtes des Philippines.