All news
|
Print
14 juin 2008 - Media release

INTERPOL diffuse une alerte mondiale à la suite d’une évasion massive en Afghanistan

LYON (France) – Une alerte internationale a été diffusée par INTERPOL à la suite de l’évasion de quelque 900 détenus, dont des terroristes condamnés, d’une prison du sud de l’Afghanistan.

Le Bureau central national INTERPOL de Kaboul a confirmé que l’évasion est intervenue à la suite d’une attaque menée ce vendredi 13 juin contre Sarposa, la principale prison de Kandahar, attaque au cours de laquelle plusieurs militaires ont été tués et plusieurs policiers blessés.

Les services chargés de l’application de la loi afghans rassemblent actuellement toutes les données dont ils disposent sur les évadés, afin que le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL au Secrétariat général à Lyon (France) puisse les diffuser à l’ensemble des 186 pays membres de l’organisation via I-24/7, le système mondial sécurisé de communication policière de celle-ci.

'Cette attaque, manifestement bien préparée, a permis l’évasion d’un grand nombre de malfaiteurs et de terroristes extrêmement dangereux. La réponse des services chargés de l’application de la loi du monde entier sera à la mesure de l’événement, afin que ces fugitifs soient capturés aussi rapidement que possible', a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

'Notre service chargé du Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite et notre Centre de commandement et de coordination travaillent actuellement en étroite collaboration avec le Bureau central national de Kaboul afin que tous les éléments d’identification des évadés, tels que les photographies et les empreintes digitales, soient transmis de façon rapide et sécurisée aux services chargés de l’application de la loi du monde entier'.

M. Louboutin a par ailleurs salué la rapidité avec laquelle le B.C.N. de Kaboul a communiqué les informations en sa possession à la suite de cette évasion, ainsi que les efforts qu’il a déployés pour rassembler et diffuser les données relatives aux évadés, aux fins de l’arrestation de ces derniers.

En 2006, l’Assemblée générale d’INTERPOL avait adopté une résolution soulignant la nécessité pour les pays membres d’avertir le Secrétariat général en cas d’évasion de terroristes présumés et d’autres criminels dangereux.