All news
|
Print
07 mars 2008 - Media release

INTERPOL se félicite de la coopération internationale ayant permis l’arrestation par la police thaïlandaise d’un trafiquant d’armes international présumé

HONG KONG (Chine) – Celui que l’on soupçonne d’être le plus grand trafiquant d’armes du monde et qui aurait fourni des armes à Al-Qaida et aux Taliban, a été arrêté en Thaïlande à la suite d’une opération multinationale menée avec l’appui d’INTERPOL.

Viktor Bout, qui est accusé par les autorités des États-Unis d’association de malfaiteurs en vue de fournir un soutien matériel ou des ressources à une organisation terroriste étrangère reconnue comme telle, a été arrêté jeudi dernier par la Police royale thaïlandaise dans un hôtel à Bangkok.

Le jour où Bout a été arrêté, les autorités des États-Unis ont diffusé par le canal d’INTERPOL, à l’ensemble des 186 pays membres de l’organisation, un message concernant l’intéressé, âgé de 41 ans, et ont par la suite demandé la publication d’une notice rouge INTERPOL (notice internationale de personne recherchée).

«Cette opération multinationale ayant abouti à l’arrestation de Viktor Bout en Thaïlande est l’exemple même de la manière dont il convient, au 21 ème siècle, d’enquêter sur ceux que l’on soupçonne d’être des malfaiteurs internationaux dangereux, de les inculper et de les traduire en justice» a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

«Cette enquête, menée par des policiers de plusieurs pays, hautement qualifiés, d’un grand professionnalisme et très dévoués, a su allier la technologie moderne aux qualités d’observation humaines les plus traditionnelles et aux techniques de surveillance pour suivre les agissements de l’association de malfaiteurs au fur et à mesure de leur déroulement.»

«Il s’est agi d’une opération clairement internationale, mais la souveraineté de chaque pays a été respectée alors même que l’on utilisait tous les moyens juridiques nationaux et internationaux disponibles, y compris une diffusion et une notice rouge INTERPOL publiées à l’appui de l’enquête qui a abouti à l’arrestation du suspect» a ajouté M. Noble.

De nombreux pays membres d’INTERPOL reconnaissent à la notice rouge la valeur d’une demande d’arrestation provisoire en vue d’extradition d’une personne recherchée. La publication d’une notice rouge peut être demandée par n’importe lequel des 186 pays membres d’INTERPOL, et est assurée par le Secrétariat général de l’organisation, qui se trouve à Lyon (France).

Les accusations sur lesquelles se fondait la notice rouge INTERPOL avaient été retenues par Michael J. Garcia, procureur du District sud de New York et ancien Vice-président pour les Amériques au Comité exécutif d’INTERPOL.

L’arrestation de Viktor Bout en Thaïlande est un excellent exemple de la très bonne coopération qui existe au sein de la communauté policière internationale en général, et entre les États-Unis et la Thaïlande en particulier, et elle montre l’importance d’INTERPOL en tant que réseau mondial essentiel » a déclaré M. Martin Renkiewicz, Directeur du Bureau central national d’INTERPOL aux États-Unis.

«Cette arrestation démontre également l’efficacité d’INTERPOL lorsqu’il s’agit de lutter contre le terrorisme et de retrouver et arrêter ceux qui soutiennent le terrorisme comme Bout. Je suis particulièrement satisfait de m’être trouvé à la Conférence régionale asiatique d’INTERPOL, à Hong Kong, au moment où cette arrestation a été opérée, de façon à pouvoir personnellement remercier mes collègues thaïlandais de leur aide.»