All news
|
Print
08 décembre 2008

La police roumaine retrouve des tableaux de valeur et arrête trois personnes

La police roumaine a arrêté un Roumain et deux Hongrois qui vendaient des œuvres d’art volées directement dans leur chambre d’hôtel à Brasov. La police y a retrouvé plusieurs tableaux ainsi qu’un grand nombre d’objets anciens valant plusieurs millions d’euros. Ils avaient été volés dans une collection privée à Vienne (Autriche) en septembre 2008.

L’utilisation de la base ASF INTERPOL sur les œuvres d’art ainsi qu’une étroite coopération avec la police autrichienne ont permis d’identifier une Vierge à l’Enfant du XVe siècle de Matteo di Giovanni di Bartoli dit « Matteo di Sienna », une toile d’un artiste autrichien Ferdinand Georg Waldmueller intitulée « L’écolier têtu » et deux tableaux de paysages fluviaux de son compatriote Johann von Dallinger, datant tous deux du XIXe siècle, ainsi qu’une horloge Boulle du XVIIIe siècle.

L’enquête sur les vols, qui concerne également d’autres horloges, de la verrerie et de l’argenterie, suit son cours.

Les biens culturels volés étant souvent envoyés rapidement à l’étranger, cette affaire montre qu’il est important d’informer le Secrétariat Général d’INTERPOL des vols d’objets d’art et de faire enregistrer les œuvres de grande valeur dans la base de données d’INTERPOL, afin que les polices des autres pays soient alertées. La base de données regroupe à l’heure actuelle près de 33 000 objets et, d’ici à la fin de l’année, les services de police du monde entier y auront effectué plus de 7 000 requêtes à distance.