All news
|
Print
26 août 2008

Le Kirghizistan demande l’assistance d’INTERPOL à la suite d’une catastrophe aérienne meurtrière

LYON (France) – INTERPOL se prépare à envoyer une équipe de soutien au Kirghizistan, à la demande des autorités nationales, à la suite d’une catastrophe aérienne survenue non loin de la capitale du pays.

L’avion, à destination de l’Iran, s’est écrasé peu après avoir décollé de l’aéroport international de Bichkek, faisant 65 morts parmi les 90 passagers et membres d’équipage.

Au nombre des victimes se trouvent de nombreux ressortissants étrangers. Les autorités kirghizes ont demandé l’assistance d’INTERPOL afin d’évaluer la situation et de mettre en œuvre les procédures d’identification des victimes (IVC).

'L’équipe que nous sommes en train de déployer au Kirghizistan va apporter sur le lieu même de l’accident expertise et conseils sur les protocoles d’identification des victimes, ce qui va contribuer à accélérer le processus et à assurer la remise des corps aux familles dans les plus brefs délais' a déclaré M. Brian Minihane, Directeur de l’Appui opérationnel de police d’INTERPOL.

Le Centre de commandement et de coordination (CCC) d’INTERPOL, qui fonctionne 24 heures sur 24 au Secrétariat général de l’organisation, à Lyon (France), se tient en contact permanent avec le Bureau central national de Bichkek afin d’être en mesure d’apporter le soutien le plus large aux autorités kirghizes.

En cas de catastrophe naturelle, d’attentat terroriste ou de situation de crise, n’importe lequel des 186 pays membres d’INTERPOL peut solliciter l’assistance d’une Cellule de crise (IRT).

Une Cellule de crise INTERPOL – généralement composée de policiers et de personnel de soutien spécialisés adaptés à la situation – peut recevoir les instructions nécessaires, être équipée et déployée n’importe où dans le monde dans un délai de 12 à 24 heures à compter de la réception de la demande.