All news
|
Print
31 janvier 2008

L’Inde demande à INTERPOL de donner l’alerte dans le monde entier concernant des médecins accusés de transplantations illégales

LYON (France) – INTERPOL a publié aujourd’hui des notices rouges – notices internationales de personnes recherchées – concernant deux médecins indiens soupçonnés d’être responsables de centaines de transplantations illégales de reins.

Les autorités indiennes ont demandé la publication des notices concernant Amit Kumar et Jeevan Rawat après la découverte par la police d’un hôpital clandestin installé dans une maison, à Gurgaon près de Delhi. Au cours des huit dernières années, environ 500 personnes auraient été opérées de force et les reins ainsi obtenus transplantés sur des patients étrangers dans une salle d’opération clandestine.

Kumar (40 ans) et Rawat (36 ans) font tous deux l’objet d’un mandat d’arrêt national pour transplantations illégales de reins, tromperie et association de malfaiteurs.

De nombreux pays membres d’INTERPOL reconnaissent à la notice rouge la valeur d’une demande d’arrestation provisoire en vue d’extradition d’une personne recherchée. La publication d’une notice rouge peut être demandée par n’importe lequel des 186 pays membres d’INTERPOL. Elle est effectuée par le Secrétariat général d’INTERPOL, situé à Lyon (France).