All news
|
Print
05 juin 2007 - Media release

INTERPOL publie une notice rouge à l’encontre d’un individu soupçonné d’être lié á des infractions commises avec violence dans toute l’Europe

LYON (France) – INTERPOL a publié une notice internationale de personne recherchée à l’encontre d’un individu soupçonné d’avoir participé à un vol à main armée dans une bijouterie monégasque. Les dactylotechniciens du Secrétariat général d’INTERPOL sont parvenus à identifier ce suspect comme étant un multirécidiviste recherché dans toute l’Europe pour tentative de meurtre et autres infractions commises avec violence.

La notice rouge le concernant a été publiée le 5 juillet à la demande du Monténégro, où l’homme purgeait une peine de prison pour tentative de meurtre jusqu’à son évasion, en octobre 2005.

"Bien que l’action des services de répression soit aujourd’hui souvent centrée sur le terrorisme et les formes de criminalité au premier plan de l’actualité, cette affaire constitue l’essence même de la coopération policière internationale et illustre parfaitement le rôle clé que peut jouer INTERPOL en aidant nos Bureaux centraux nationaux à établir des liens entre des affaires sans rapport apparent," a déclaré M. Jean-Michel Louboutin, le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL.

"C’est grâce à un travail de police fondamental que nous avons pu identifier un dangereux suspect, établir des liens entre cet individu et des infractions commises dans de nombreux pays et précipiter le terme de sa longue carrière de criminel."

La comparaison des empreintes digitales rélevées le 21 juin sur les lieux de l’infraction, à Monaco, avec celles contenues dans la base de données d’INTERPOL a révélé qu’elles correspondaient à celles d’un individu dont les empreintes digitales et les données nominatives avaient été transmises en juin 2004 par la Serbie-et-Monténégro.

D’autres recherches effectuées dans les bases de données d’INTERPOL ont révélé que cet homme était également recherché par l’Autriche, la Belgique, la France, l’Allemagne et la Suisse pour vols à main armée dans des bijouteries et plusieurs autres infractions graves. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen délivré par la France.

Des officiers spécialisés d’INTERPOL ont aidé à coordonner des enquêtes transfrontalières sur des organisations criminelles des Balkans qui s’attaquent à des bijouteries de luxe, et des notices rouges d’INTERPOL ont été publiées à l’encontre de suspects appartenant à ces bandes qui opèrent dans le monde entier.

La base de données INTERPOL sur les empreintes digitales contient près de 63 000 jeux d’empreintes transmis par 146 pays membres, et les consultations de cette base ont donné lieu à plus de 500 réponses positives depuis 2001.