All news
|
Print
19 septembre 2005 - Media release

L’Assemblée générale annuelle d’INTERPOL s’ouvre à Berlin (Allemagne)

Deux nouveaux pays adhèrent à la plus grande organisation mondiale de police


BERLIN – La 74ème Assemblée générale d’INTERPOL s’est ouverte lundi sur un appel au renforcement de la coopération policière internationale et à une plus large utilisation des services en matière de données et de communication offerts par l’organisation pour lutter contre le terrorisme et la criminalité internationale.

Près de 600 délégués représentant les services chargés de l’application de la loi de 154 pays membres se sont réunis à Berlin, faisant de cette Assemblée générale la plus importante de l’histoire de l’organisation.

Le Président d’INTERPOL, M. Jackie Selebi, a vivement engagé les délégués à prendre des mesures propres à donner aux services de police les outils et moyens dont ils ont besoin pour travailler efficacement dans un monde de plus en plus dangereux, où le crime et les criminels ne respectent aucune frontière.

"Une interaction et une collaboration plus étroites entre et avec nos pays membres des quatre régions d’INTERPOL ont donné lieu à un dynamisme accru au sein de l’organisation, qui est désormais plus proche des réalités. Les B.C.N. jouent un rôle opérationnel particulièrement déterminant dans la coopération policière mondiale, et exploiter pleinement toutes les possibilités qu’ils offrent aura de réels effets sur notre lutte contre la criminalité transnationale et contre le terrorisme", a déclaré M. Selebi dans son allocution d’ouverture.

Outre les Bureaux centraux nationaux d’INTERPOL et leur rôle dans la lutte contre la criminalité internationale, dont le terrorisme, le trafic de drogues et d’êtres humains et la criminalité financière, les pays membres seront informés des faits nouveaux concernant le développement et les succès des bases de données de l’organisation, telles que celles sur les profils d’ADN, les documents de voyage volés et les images d’abus pédosexuels diffusées sur Internet.

Le Ministre de l’Intérieur allemand, M. Otto Schily, a souligné combien la coopération policière internationale était nécessaire.

"INTERPOL est une organisation essentielle à la répression du crime partout dans le monde. Son système moderne de communication garantit que toutes les informations relatives à la sécurité soient mises à la disposition des autorités policières de façon rapide et sûre", a indiqué le ministre.

M. Jörg Ziercke, Président du Bundeskriminalamt (BKA), la police judiciaire fédérale allemande, a quant à lui affirmé : "Alors que les criminels organisés et les terroristes commettent leurs méfaits de part et d’autre, voire au-delà, des frontières nationales, souvent en exploitant délibérément les différences entre systèmes juridiques à leurs fins, nous devons de notre côté adopter une position commune pour combattre leurs agissements.

INTERPOL est la pierre angulaire de la communication mondiale entre les autorités policières nationales. Notre but doit donc être que tous les Etats membres soient raccordés à I-24/7 dès que possible".

INTERPOL est la plus importante organisation internationale de police au monde, avec désormais 184 pays membres sur cinq continents.

Le Bhoutan et le Turkménistan sont les tout derniers membres de la famille INTERPOL, depuis que les délégués ont accédé à leur demande d’adhésion, le premier jour de l’Assemblée générale.