All news
|
Print
08 octobre 2004 - Media release

L'Assemblée générale d'INTERPOL adopte de nouvelles mesures anti-criminalité.

Les délégués se donnent les moyens de stimuler la coopération entre les polices du monde.


CANCUN (Mexique) - L'Assemblée générale annuelle d'INTERPOL s'est achevée avec l'approbation par les délégués de plusieurs résolutions importantes visant à améliorer l'efficacité et la coopération entre les polices du monde dans leur lutte contre la criminalité internationale.

"Nous partageons un lourd fardeau," a déclaré le Secrétaire Général, M. Ronald K. Noble, aux délégués. "Dans une large mesure, le bien-être de la société dépend de notre succès. Nous avons l'obligation d'assumer cette responsabilité, en essayant constamment de trouver de nouveaux moyens de lutter contre la criminalité et le terrorisme internationaux."

Les délégués ont approuvé les trois fonctions essentielles d'INTERPOL, qui sont de mettre à la disposition des polices des pays membres un système de communication mondial sécurisé, des services en matière de données opérationnelles et un appui opérationnel de police. Parmi les mesures adoptées au cours des quatre jours qu'a duré la réunion des pays membres d'INTERPOL à Cancún, il convient de citer :

  • la nécessité d'élargir l'accès des services de police aux bases de données d'INTERPOL afin d'améliorer l'aide apportée aux fonctionnaires chargés de l'application de la loi dans leur lutte contre la criminalité transfrontalière partout dans le monde,
  • la constatation que le terrorisme constitue une menace pour tous les pays membres et l'approbation de plans prévoyant la mise en œuvre d'un programme sur le bioterrorisme,
  • une nouvelle interprétation de l'article 3 du Statut d'INTERPOL permettant la publication de notices de recherche de malfaiteurs pour des individus soupçonnés d'appartenance active à une organisation terroriste,
  • le renforcement du soutien apporté aux cellules de crise INTERPOL en cas d'attentat terroriste au autre affaire criminelle de grande ampleur,
  • de nouvelles règles régissant l'accès des organisations gouvernementales aux Notices orange d'INTERPOL créées en 2004 pour alerter sur les menaces que pourraient présenter des armes dissimulées, des colis piégés et autres objets et matériaux dangereux,
  • l'approbation de l'adhésion du Tadjikistan, lequel est devenu le ème pays membre d'INTERPOL,
  • la signature d'un accord avec la Cour pénale internationale en vue d'améliorer la coopération et de permettre à la Cour d'avoir accès au réseau de communication et aux bases de données d'INTERPOL,
  • une augmentation de 12,36 % du budget de l'Organisation, ainsi que l'engagement de poursuivre la mise en œuvre des mesures de performance et des contrôles de gestion. Le budget d'INTERPOL pour 2005 s'élève à près de 35 millions d'euros.

La 73ème Assemblée générale annuelle d'INTERPOL qui s'est tenue du 5 au 8 octobre a rassemblé près de 500 hauts responsables de police, fonctionnaires chargés de l'application de la loi et spécialistes de la sécurité venus de 143 pays. INTERPOL est la plus grande organisation policière internationale au monde et a été créé en 1923 pour aider la police à lutter contre la criminalité transfrontalière.