All news
|
Print
05 octobre 2004 - Media release

INTERPOL appelle à un élargissement de l'accès aux données pour les polices du monde

CANCÚN (Mexique) - Le Secrétaire Général d'INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a donné le coup d'envoi à la 73ème Assemblée générale de l'Organisation en appelant les pays membres à permettre à davantage de policiers de terrain d'accéder directement aux informations capitales que contiennent les bases de données criminelles d'INTERPOL.

"Notre but doit être de faire parvenir les bonnes informations aux policiers qui se trouvent en première ligne, sous la forme qui convient et au moment opportun", a déclaré le Secrétaire Général aux délégués de plus de 120 pays membres d'INTERPOL. "J'engage vivement chacun de vous à donner à tous les policiers qui en ont besoin un accès direct aux bases de données d'INTERPOL".

"Le combat mondial contre le crime et le terrorisme internationaux sera d'autant plus efficace que les informations de police de tous les pays pourront être mises en commun à tous les niveaux - national, régional et international".

INTERPOL est la plus importante organisation policière internationale au monde, avec 181 pays membres répartis sur cinq continents.

Plus de 450 délégués se sont réunis au Mexique pour traiter des problèmes auxquels sont confrontés les services de police chargés de la lutte contre la criminalité transfrontalière. Au cours de ces quatre jours de travaux, ils débattront de questions d'application de la loi relatives au terrorisme, à la criminalité organisée et aux stupéfiants, au trafic d'êtres humains et à tout un éventail d'autres infractions relevant de la criminalité internationale qui appellent des réponses et des solutions à l'échelle mondiale.

Les délégués seront en outre informés du développement et des succès des bases de données d'INTERPOL dans des domaines tels que les documents de voyage volés, les profils génétiques et les empreintes digitales.

"Pour qu'INTERPOL continue à occuper la première place dans le domaine de la coopération policière internationale, il doit continuer à réfléchir aux priorités stratégiques essentielles qui doivent être les siennes et à sans cesse s'adapter à des formes de criminalité en constante évolution," a déclaré le Président d'INTERPOL, M. Jesús Espigares Mira.

Le mandat de M. Espigares Mira, élu pour quatre ans, prenant fin lors de cette Assemblée générale, son successeur sera élu par les délégués ce vendredi 8 octobre.

Le Procureur général du Mexique, M. Rafael Macedo de la Concha, a déclaré aux délégués : "INTERPOL a bâti un front commun contre la criminalité transfrontalière. Nous savons tous que nous serons plus vulnérables si nous sommes isolés."

Le Secrétaire Général d'INTERPOL s'est également dit désireux de favoriser la coopération entre les organisations internationales dans la lutte contre la criminalité. "Aucun organisme, dans les temps complexes que nous vivons, ne peut se permettre de faire cavalier seul", a affirmé M. Noble.

INTERPOL a dernièrement nommé son premier représentant auprès des Nations Unies. Le Dr K. Ulrich Kersten, ancien chef de la police fédérale allemande, le BKA, prendra ses fonctions à New York le 25 octobre 2004.

INTERPOL offre aux polices de ses pays membres toute une gamme de services et de bases de données essentiels pour lutter contre la criminalité internationale, dont les notices sur les personnes recherchées, des bases de données diverses et variées (contenant notamment des empreintes digitales, des informations sur des documents de voyage volés, sur des véhicules volés, et des images d'abus sexuels commis sur des enfants), ainsi que des services en matière d'analyse criminelle et des programmes antiterrorisme.