All news
|
Print
02 octobre 2003 - Media release

L'Assemblée Générale d'INTERPOL dote l'organisation de nouveaux outils pour lutter contre la criminalité

BENIDORM (Espagne) - L'Assemblée générale annuelle d'INTERPOL s'est terminée sur l'adoption par les délégués d'un certain nombre de résolutions importantes visant à améliorer l'efficacité et la coopération des polices du monde entier dans leur lutte contre la criminalité internationale.

Parmi les mesures adoptées au cours de l'assemblée des pays membres d'INTERPOL réunie à Benidorm pendant quatre jours, il convient de citer :

  • Une Charte de sécurité stricte destinée à garantir l'intégrité et la sécurité du nouveau système de communication I-24/7 de l'Organisation à l'usage des polices. Les pays qui ne sont pas encore raccordés à ce système chiffré à la pointe de la technologie sont encouragés à le faire en considérant qu'il s'agit d'une priorité.
  • Un appel à utiliser davantage les nombreuses bases de données qu'INTERPOL met à disposition (véhicules volés, documents de voyage volés, empreintes digitales, profils d'ADN, notices concernant des individus recherchés, saisies de drogues, etc.) et, à l'adresse des pays membres, à communiquer davantage de données pour les alimenter.
  • De nouvelles règles sur le traitement des informations de police, afin de faciliter la connexion entre les bases de données d'INTERPOL et celles des pays membres. Ces nouvelles règles permettront également, sous certaines conditions, à la police d'un pays membre de se connecter par l'intermédiaire d'INTERPOL aux bases de données de police d'un autre pays membre.
  • La création d'une cellule de réponse aux situations de crise chargée de conseiller les hauts responsables d'INTERPOL sur la conduite à tenir lors de situations de crise telles que des attentats terroristes.
  • Une démarche par programmes permettant de consacrer les ressources d'INTERPOL à des projets opérationnels et de les engager à cette fin dans l'objectif de répondre aux besoins spécifiques des pays membres.
  • Des accords de coopération officiels, l'un avec la Banque centrale européenne, portant sur la contrefaçon de l'euro, et l'autre avec le Tribunal spécial pour la Sierra Leone, portant sur la coopération policière.
  • Une augmentation de 12,4 % de la contribution des Etats membres pour 2004. Le budget d'INTERPOL pour l'année à venir se monte à 36,9 millions d'euros et comporte un programme d'investissement.

"Cette Assemblée générale et les mesures adoptées illustrent les priorités qu'INTERPOL doit poursuivre" a déclaré le Secrétaire Général d'INTERPOL, M. Ronald K. Noble. "Nous devons construire les bases de données appropriées et faire en sorte qu'elles soient facilement accessibles aux polices. Nous devons faire en sorte que notre nouveau système de communication mondial soit en place et opérationnel dans chacun de nos pays membres."

"Nous devons en outre avoir en place des programmes, des projets et des politiques fondés sur les réalités auxquelles sont confrontés nos pays membres et aider la police à enquêter sur les infractions transfrontalières, à prévenir ces infractions et à en poursuivre les auteurs."

La 72ème Assemblée générale annuelle d'INTERPOL a rassemblé le plus grand nombre de hauts responsables de police, de représentants des services chargés de l'application de la loi et de spécialistes de la sécurité que l'Organisation ait jamais réuni. INTERPOL est la plus importante organisation de police internationale. Il a été fondé en 1923 dans le but d'aider les polices du monde à lutter contre la criminalité transfrontalière.