All news
|
Print
21 octobre 2002 - Media release

L'Afghanistan et le Timor oriental deviennent membres d'INTERPOL

L'Assemblée générale d'INTERPOL a accueilli lundi en son sein l'Afghanistan et le Timor oriental, dont la demande d'adhésion a recueilli une majorité écrasante de voix, ce qui porte à 181 le nombre total de membres de l'organisation internationale de police criminelle.

Dans son discours d'ouverture de la 71ème session de l'Assemblée générale, qui se tient cette semaine à Yaoundé (Cameroun), le Président d'INTERPOL, M. Jesús ESPIGARES MIRA, a indiqué que l'Organisation devait poursuivre son action pour rester à l'avant-garde de la coopération policière internationale. Il a notamment souligné la nécessité pour INTERPOL d'obtenir les moyens financiers lui permettant de mener à bien toutes ses activités importantes.

Au lendemain des attentats terroristes qui ont frappé les Etats-Unis le 11 septembre 2001, INTERPOL s'est remodelé et réorganisé pour lutter contre le terrorisme, a déclaré le Secrétaire Général, M. Ronald K. NOBLE, à l'Assemblée générale. Il a donné un aperçu de quelques-unes des mesures prises par INTERPOL ces douze derniers mois pour aider les forces de police nationales à faire face à la menace terroriste en permettant aux services d'échanger des informations essentielles. Tel a été le cas récemment à Bali (Indonésie), suite à l'attentat terroriste de la semaine dernière. La réponse d'INTERPOL a été notamment la mise en place d'un système sécurisé (I-24/7), fondé sur Internet, pour permettre l'échange rapide de photographies et d'empreintes digitales entre les pays membres.

M. Noble a révélé que d'ici la clôture de l'Assemblée générale de cette semaine, 17 pays membres seraient connectés au nouveau système, 40 autres devant être raccordés d'ici la fin de l'année. Le but est que l'ensemble des pays membres soient reliés au système dans les meilleurs délais, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre, M. Peter MAFANY MUSONGE, et le Délégué général de la Sûreté nationale, M. Pierre MINLO MEDJO, ont souhaité la bienvenue à 455 délégués venus de 139 pays et à un grand nombre d'observateurs, au Cameroun, membre d'INTERPOL depuis 1961.

Dans les jours qui vont suivre, l'Assemblée générale examinera l'établissement des priorités de l'action policière internationale, les moyens de renforcer davantage la lutte contre le terrorisme dans le monde, et le tout nouveau système de communication mondial au service de la coopération policière internationale, ainsi que d'autres questions cruciales.