Back
|
Print

L’initiative relative au Document de voyage INTERPOL

INTERPOL a mis au point ses tout premiers documents de voyage (un livret de passeport et une carte d’identification électroniques). Ceux-ci visent à permettre aux fonctionnaires de l’Organisation, des Bureaux centraux nationaux et des services chargés de l’application de la loi d’effectuer des déplacements internationaux dans le cadre des missions officielles qui leur sont confiées pour le compte d’INTERPOL, tout en bénéficiant des facilités en matière de visa qui leur sont accordées par les pays membres lorsqu’ils prêtent leur concours à une enquête transnationale ou participent à un déploiement urgent.

Relever les défis d’aujourd’hui

Franchir les frontières internationales est une nécessité pour les professionnels de l’application de la loi lorsqu’il s’agit de faire face aux défis mondiaux actuels en matière de sécurité. INTERPOL œuvre dans un monde bouleversé par les révolutions des transports et de l’Internet. Bien que présentant de nombreux avantages, ces transformations ont également favorisé la mondialisation de la criminalité, les malfaiteurs internationaux mettant à profit les progrès technologiques pour faciliter leurs activités.

L’un des principaux obstacles rencontrés par les représentants de l’ordre du monde entier dans leur lutte contre la criminalité internationale tient à la lenteur et la difficulté avec lesquelles l’aide peut être apportée aux pays qui en font la demande. De fait, lorsqu’un pays sollicite de l’aide, les fonctionnaires chargés de l’application de la loi peuvent mettre de 24 heures à huit semaines pour obtenir les visas requis et arriver sur place.

« Les malfaiteurs peuvent franchir les frontières rapidement et sans efforts alors que les chefs de nos Bureaux centraux nationaux, nos collègues des services chargés de l’application de la loi et même les fonctionnaires du Secrétariat général d’INTERPOL sont ralentis, voire bloqués, par des formalités en matière de visa et des démarches administratives internationales certes légitimes mais qui prennent du temps, ce qui constitue un obstacle majeur à la préservation de la sécurité mondiale. » Ronald K. Noble, Secrétaire Général d’INTERPOL.

Accélérer la réponse d’INTERPOL

C’est en ayant cette nécessité à l’esprit que le Comité exécutif d’INTERPOL a approuvé en 2009 une proposition visant à créer un Document de voyage INTERPOL qui permettrait aux fonctionnaires autorisés se déplaçant dans le cadre d’activités liées à INTERPOL de se rendre dans les pays membres, à tout moment et en tout lieu où le besoin s’en ferait sentir.

Les pays membres ont adopté cette initiative lors de la 79ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL, qui s’est tenue au Qatar en 2010, ouvrant ainsi la voie à l’utilisation d’un nouvel outil de coopération policière et à une plus grande collaboration entre les États.

Le Document de voyage INTERPOL permet de s’affranchir des délais liés à l’accomplissement des formalités requises par les pays membres pour l’obtention d’un visa, autorisant une entrée sur le territoire facilitée pour les fonctionnaires chargés de l’application de la loi. Pour ce faire, les pays membres consentent à accorder un régime spécial en matière de visa aux titulaires du Document de voyage INTERPOL, ce qui leur permet de choisir les dispositions qui leur conviennent.

Rendre le monde plus sûr

Grâce au nombre croissant de pays qui, chaque jour, rejoignent l’initiative, le Document de voyage INTERPOL est devenu un outil essentiel de coopération policière pour INTERPOL. Au même titre que le Centre de commandement et de coordination (CCC) d’INTERPOL, qui fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et les équipes opérationnelles spécialisées, le Document de voyage INTERPOL permet de garantir que tout appel à l’aide – à l’occasion d’une crise, d’une catastrophe naturelle, d’une enquête ou d’une grande manifestation internationale – recevra une réponse rapide.

Établir une nouvelle référence en matière de sécurité des documents

Lorsque l’initiative relative au Document de voyage INTERPOL a été lancée, son objectif était non seulement de permettre aux fonctionnaires chargés de l’application de la loi de remplir leur mission mais également d’imposer une nouvelle référence en matière de sécurité des documents de voyage et de gestion de l’identité.

S’efforçant constamment d’intégrer les éléments de sécurité les plus avancés, INTERPOL place la barre toujours plus haut en matière de sécurité des documents de voyage, en particulier grâce à ses documents de deuxième génération, mis au point en coopération avecEntrustetSafran-Morphoen 2012. Ces deux documents respectent les normes internationales fixées par l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Le Document de voyage INTERPOL est soumis à des procédures strictes définies dans une Charte de sécurité que les pays membres ont adoptée par voie de résolution lors de la 81ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL, qui s’est tenue en Italie en 2012. Sous l’œil attentif de la Commission de contrôle des fichiers (CCF) d’INTERPOL et du Comité chargé du Document de voyage INTERPOL, le Secrétariat général prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des informations fournies et veille à ce qu’elles ne fassent pas l’objet d’une utilisation abusive, et à ce qu’aucune personne non autorisée n’ait accès aux données du titulaire du Document de voyage.

Reconnaissance officielle par 73 pays membres

À ce jour, 73 pays membres ont déjà accepté le Document de voyage INTERPOL sous ses deux formes (livret de passeport électronique et/ou carte d’identification électronique), s’il est présenté en même temps qu’un passeport national en cours de validité.

Le processus de reconnaissance de ce document est par ailleurs engagé dans 108 autres pays, dans le cadre de leurs législations nationales.

Les pays membres reconnaissant le Document de voyage INTERPOL sont les suivants : l’Afghanistan, l’Albanie, l’Algérie, l’Andorre, l’Argentine, l’Arménie, le Bélarus, le Bénin, le Botswana, le Brésil, le Burkina-Faso, le Burundi, le Cambodge, le Cameroun, la Colombie, les Comores, le Congo, le Costa Rica, la Côte d’Ivoire, Djibouti, l’Égypte, le Fidji, la France, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Géorgie, la Grenade, la Guinée, l’Île Maurice, les Îles Marshall, l’Italie, la Jamaïque, la Jordanie, le Laos, le Liban, le Libéria, la Libye, Madagascar, la Malaisie, les Maldives, le Mali, Monaco, le Monténégro, le Mozambique, le Myanmar, l’Ouganda, le Népal, la Namibie, le Nigéria, le Pakistan, le Panama, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Philippines, le Qatar, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République slovaque, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, Sierra Leone, Singapour, Sint Maarten, la Somalie, le Soudan, le Swaziland, la Tanzanie, le Tchad, le Togo, l’Uruguay, le Yémen, et le Zimbabwe.

News - 2013
26 novembre 2013

Visit by Argentina’s Foreign Minister to INTERPOL focuses on global security issues


24 octobre 2013

L’Assemblée générale d’INTERPOL établit la feuille de route de l’Organisation pour les prochaines années


01 octobre 2013

La Jordanie manifeste son étroite coopération avec INTERPOL en reconnaissant officiellement le Document de voyage INTERPOL


27 septembre 2013

INTERPOL Chief’s visit to Kyrgyzstan highlights region’s counter-terrorism role


13 septembre 2013

Le Chef d’INTERPOL rencontre le Premier ministre du Cap-Vert afin d’intensifier la collaboration internationale des services chargés de l’application de la loi


27 août 2013

La visite du chef d’INTERPOL aux Comores souligne le rôle de la région pour la sécurité mondiale


26 août 2013

Le renforcement de la sécurité nationale et régionale au centre de la visite du chef d’INTERPOL à Madagascar


11 juillet 2013

L’étroite coopération entre INTERPOL et la France au centre d’une visite de hauts responsables de la police française


09 juillet 2013

La menace grandissante de la cybercriminalité au centre de la visite des Fidji à INTERPOL


09 juillet 2013

Des ministres du Sénégal et du Soudan informés sur les outils et services mondiaux d’INTERPOL


12 juin 2013

La lutte contre la criminalité de l’Afrique du Nord au Pacifique Sud au centre d’une réunion INTERPOL


10 juin 2013

La visite du chef d’INTERPOL au Tadjikistan met en lumière les priorités en matière de sécurité en Asie centrale


30 mai 2013

La visite à INTERPOL du Ministre argentin des Affaires étrangères axée sur la coopération policière internationale


17 avril 2013

Le renforcement de la réponse policière mondiale aux nouveaux défis de la criminalité au centre d’une réunion INTERPOL


11 avril 2013

Première visite du chef d’INTERPOL en Haïti, pour un renforcement de la coopération avec les services chargés de l’application de la loi du monde entier


20 mars 2013

Le chef d’INTERPOL souligne le rôle stratégique de la Russie en matière de sécurité, à l’occasion de sa visite à Moscou


15 mars 2013

La visite à INTERPOL d’un ministre géorgien met en lumière l’étroite coopération de son pays, qui reconnaît officiellement le Document de voyage


25 février 2013

Renewed collaboration with INTERPOL will boost security in South Pacific, Secretary General tells Tonga authorities


22 février 2013

Le rôle du Pacifique Sud sur le plan de la sécurité régionale et mondiale au centre de la visite du chef d’INTERPOL


20 février 2013

La coopération internationale avec ASEANAPOL renforce la sécurité, affirme le chef d’INTERPOL lors d’une réunion de police


09 février 2013

Alors que sa tournée en Afrique se termine, le chef d’INTERPOL salue la contribution du Congo à un monde plus sûr


08 février 2013

Le chef d’INTERPOL, en visite en République démocratique du Congo, souligne la nécessité de trouver des solutions communes aux menaces sécuritaires transfrontières


06 février 2013

Le chef d’INTERPOL salue la coopération policière somalienne qui a permis l’arrestation d’un malfaiteur en fuite soupçonné de meurtre


05 février 2013

Le Premier ministre de Djibouti promet de soutenir la coopération policière mondiale lors de la visite du chef d’INTERPOL


31 janvier 2013

L'étroite coopération entre INTERPOL et la France au centre de la visite du Ministre de l'Intérieur français


News - 2011
30 décembre 2011

2011, une année décisive pour l’avenir d’INTERPOL


28 novembre 2011

La visite à INTERPOL du Ministre de l’Intérieur français renforce les étroites relations qui unissent INTERPOL et la France


09 novembre 2011

La visite à INTERPOL d'un Vice-ministre chinois souligne le rôle de la coopération policière internationale


14 octobre 2011

Le chef d’INTERPOL déclare que la collaboration au sein de la Communauté des États indépendants (CEI) est un modèle pour les autres régions


17 octobre 2011

Le Ministre du Qatar souligne l’engagement de son pays en faveur d’INTERPOL et de la communauté policière mondiale


06 octobre 2011

La visite du chef d’INTERPOL en Azerbaïdjan met en lumière le rôle du pays pour la sécurité internationale en Europe et en Asie centrale


20 septembre 2011

La visite à INTERPOL du chef de la police vietnamienne axée sur le rôle de la coopération policière internationale dans le renforcement de la sécurité régionale


19 septembre 2011

La visite du chef d’INTERPOL en Géorgie souligne le rôle stratégique de l’Eurasie dans la collaboration mondiale entre professionnels de l’application de la loi


17 juin 2011

European co-operation meeting at INTERPOL seeks to use global approach to boost Europe's security


19 avril 2011

INTERPOL place la criminalité du 21ème siècle au premier rang des priorités en matière de sécurité mondiale


07 mars 2011

La visite à INTERPOL du chef de la police polonaise souligne l'attachement de ce pays à la coopération policière internationale


18 février 2011

La conférence INTERPOL panafricaine ouvre la voie à une action concertée contre la criminalité transnationale


16 février 2011

La Conférence régionale africaine d’INTERPOL s’emploiera à renforcer l’action régionale de lutte contre la criminalité transnationale


11 février 2011

Singapour annonce l’octroi d’un régime spécial en matière de visa aux titulaires du Document de voyage INTERPOL lors d’une cérémonie historique


11 février 2011

Democratic Republic of Congo officially recognizes INTERPOL Travel Document


24 janvier 2011

Le Cameroun reconnaît officiellement le Document de voyage INTERPOL


News - 2010
31 décembre 2010

2010, une année de réalisations pour INTERPOL qui jette les bases de la police du 21ème siècle


14 décembre 2010

Egypt enhances national security through recognition of INTERPOL Travel Document


11 novembre 2010

INTERPOL définit les orientations de la lutte contre la criminalité et le terrorisme du 21ème siècle


09 septembre 2010

La sécurité des documents de voyage et des frontières à l’ordre du jour de la visite d’un Ministre ukrainien à INTERPOL


06 juillet 2010

First Heads of INTERPOL of ECO Member States meeting endorses world police body’s vision for increased direct law enforcement support


25 mai 2010

Le patron d’INTERPOL exhorte les chefs de police des Caraïbes à rester des pionniers en matière de sécurité régionale


21 mai 2010

St Vincent and the Grenadines Police Commissioner recognizes value of INTERPOL travel document for rapid response capability


17 mai 2010

Saint-Kitts-et-Nevis prévoit d’accorder aux détenteurs du document de voyage INTERPOL un régime spécial en matière de visa afin de maximiser la collaboration et la sécurité


30 avril 2010

La reconnaissance des documents de voyage INTERPOL par le Sénégal, une première en Afrique de l’Ouest


09 mars 2010

Nigerian minister pledges closer ties with INTERPOL in training and capacity building


05 mars 2010

La coopération policière internationale renforcée par la décision du Brésil de reconnaître le passeport INTERPOL


03 mars 2010

Le Pakistan devient le premier pays à accorder au passeport INTERPOL le statut dérogatoire à l’obligation de visa


Voir la vidéo

Ralph Markert, General Project Manager, INTERPOL Travel Document Initiative

INTERPOL Travel Document in International Publications