All news
|
Print
29 mars 2013 - Media release

INTERPOL salue l’arrestation de voleurs de bijoux présumés à leur arrivée à Kiev

LYON (France) – L’arrestation, à l’aéroport international d’Ukraine, de deux malfaiteurs en fuite recherchés par les Émirats arabes unis pour un important vol de bijoux souligne le rôle essentiel d’une coopération policière internationale rapide et de l’échange de renseignements via INTERPOL, a déclaré un haut responsable de l’Organisation.

Les deux hommes, un Turc et un Azerbaïdjanais, faisaient l’objet d’une alerte mondiale – ou diffusion INTERPOL – publiée par le Bureau central national (B.C.N. ) d’Abou Dhabi.

Ils ont été arrêtés à Kiev grâce à une étroite coordination entre le Centre de commandement et de coordination (CCC) d’INTERPOL, les B.C.N. d’Abou Dhabi et de Kiev et la Sous-direction du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord de l’Organisation en vue de localiser les deux hommes alors qu’ils se trouvaient à bord d’un vol à destination de Kiev.

Des biens et notamment des bijoux, dont on soupçonne qu’ils ont été volés, ont été saisis sur les deux suspects lors de leur arrestation, à leur arrivée à l’aéroport de Kiev.

« Cette affaire montre que des résultats très concrets et précieux peuvent être obtenus lorsque les pays membres d’INTERPOL travaillent ensemble, en particulier avec l’appui du Centre de commandement et de coordination et des outils de police mondiaux d’INTERPOL », a déclaré le Directeur de l’Appui opérationnel de police, M. Mick O'Connell.

Les Bureaux centraux nationaux INTERPOL d’Abou Dhabi et de Kiev, ainsi que les services chargés de l’application de la loi de Doubaï et d’Ukraine doivent être félicités pour le rôle qu’ils ont joué en mettant des éléments d’identification essentiels à la disposition du réseau mondial d’INTERPOL afin d’arrêter ces deux malfaiteurs recherchés au niveau international », a-t-il ajouté.

Le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL est la salle des opérations du siège du Secrétariat général d’INTERPOL. Fonctionnant conjointement avec un second CCC ayant ouvert en 2011 au Bureau régional INTERPOL de Buenos Aires (Argentine), il constitue un point de contact vital pour tout pays membre recherchant une information de police urgente ou des services, ou faisant face à une situation de crise.