All news
|
Print
11 juillet 2013

L’étroite coopération entre INTERPOL et la France au centre d’une visite de hauts responsables de la police française

LYON (France) – Le Directeur Général de la Police nationale française, M. Claude Baland, a rencontré aujourd’hui le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police, soulignant ainsi les liens étroits qui unissent INTERPOL et la France.

Les entretiens ont porté sur un certain nombre de questions d’application de la loi touchant à la sécurité nationale et internationale, et ont été l’occasion de présenter une vue d’ensemble de la coopération entre INTERPOL et la France, ainsi que des activités de l’Organisation dans ses 190 pays membres.

Lors de sa visite, M. Baland a affirmé la volonté de la France de travailler avec INTERPOL et la communauté internationale des services chargés de l’application de la loi pour combattre la menace grandissante que représentent les organisations criminelles transnationales. Il a été informé des activités les plus récentes d’INTERPOL, notamment dans les domaines de la criminalité organisée et de la cybercriminalité. Les services et les outils mondiaux de police mis à disposition par l’Organisation lui ont en outre été présentés.

Soulignant la force des liens qui existent entre la France et INTERPOL, qui a installé son siège mondial dans le pays en 1946, à Paris, puis l’a transféré à Lyon en 1989, cette visite fait suite au récent Forum sur les technologies au service de la criminalité, qui s’est tenu à Lyon. Co-organisé par le ministère de l’Intérieur français et INTERPOL, ce forum a rassemblé plus de 600 hauts représentants des entreprises, du monde de la technologie et du secteur de la sécurité venus de 60 pays pour réfléchir ensemble aux réponses que peut apporter la technologie aux défis en constante évolution qui mettent la sécurité en péril.

Accompagné de M. Christian Lothion, Directeur central de la Police judiciaire et Chef du B.C.N. de Paris, ainsi que de M. Stéphane Rouvé, Préfet délégué pour la Défense et la sécurité de la Préfecture du Rhône, le Directeur Général Baland a également été informé des initiatives mises en œuvre pour lutter contre des menaces pour la sécurité telles que la piraterie maritime, le trafic de drogues et d’êtres humains et le terrorisme.

La France comptant parmi les 62 pays ayant à ce jour officiellement reconnu le Document de voyage INTERPOL, les efforts déployés par l’organisation mondiale de police pour encourager les autres pays membres de l’Union européenne à approuver officiellement l’initiative relative au document de voyage INTERPOL ont également été évoqués.