All news
|
Print
18 janvier 2013

Une conférence INTERPOL souligne l’importance cruciale des partenariats et de la formation pour lutter contre le trucage de matchs

ROME (Italie) – Les participants à une conférence INTERPOL ont conclu que de solides partenariats et un échange accru d’informations étaient des éléments essentiels pour lutter plus efficacement contre le trucage des matchs de football.

L’importance d’une législation internationale cohérente en matière de « fraude sportive » a en outre été soulignée par les quelque 200 représentants de services chargés de l’application de la loi, d’organisations internationales telles que la FIFPro et SportAccord et de fédérations nationales de football, spécialistes de l’intégrité et représentants de joueurs, de sociétés de paris et de commissions de contrôle des jeux participant aux travaux.

D’une durée de deux jours (17 et 18 janvier), cette conférence intitulée « Matchs truqués : la part d’ombre du beau jeu » était organisée dans le cadre de l’Initiative INTERPOL-FIFA de formation, d’éducation et de prévention, avec le soutien de la Direction générale de la Sécurité publique italienne, de l’UEFA et de la FIFA. Elle a insisté sur la nécessité de mettre en place des procédures de coordination au niveau national.

Elle a en outre considéré qu’il était vital de concevoir et mettre en œuvre une large gamme d’activités de prévention par l’éducation et la formation des divers acteurs du football, afin de protéger ce sport de la criminalité organisée et des malfaiteurs professionnels qui tirent des milliards d’euros des paris illégaux liés au trucage de matchs et à d’autres activités criminelles associées.

Michaela Ragg, responsable du service « Intégrité dans le sport » d’INTERPOL, a déclaré que cette conférence jetait « les bases solides sur lesquelles pourrait s’appuyer la lutte collective contre le trucage de matchs ».

« En rassemblant les représentants de la plus grande diversité possible d’organismes et services œuvrant dans le domaine de la lutte contre le trucage de matchs, la conférence a été l’occasion de mettre en commun les compétences et de définir les meilleurs pratiques afin de pouvoir progresser tous ensemble dans la lutte contre ce problème mondial », a déclaré Mme Ragg.

Cette conférence destinée aux représentants des fédérations de football et des services chargés de l’application de la loi européens était la première d’une série qui se tiendront dans chacune des régions du monde. Elle sera suivie en février prochain par son équivalente asiatique, organisée à Kuala Lumpur.

John Abbott, Steering Group Chairman, INTERPOL - FIFA initiative

Michaela Ragg, Head of INTERPOL's Integrity in Sport unit