All news
|
Print
08 août 2012 - Media release

Une opération d’INTERPOL débouche sur l’arrestation du cerveau d’un réseau mondial de trafic de véhicules ayant rapporté plusieurs millions d’euros

LYON (France) – Le cerveau présumé d’un réseau mondial de trafic de voitures de sport et de luxe qui aurait rapporté quelque six millions d’euros depuis 2009, a été arrêté à l’issue d’une opération coordonnée par INTERPOL.

Le ressortissant russe a été placé en détention à Venise (Italie), à la suite de l’Opération Eastbound, qui a coordonné les efforts de 14 pays membres enquêtant sur une organisation criminelle implantée dans l’est de la Russie et responsable du vol de plus de 30 voitures à travers toute l’Europe, en vue de leur exportation vers l’Asie du Sud-Est, la Russie et l’Australie.

Ces voitures de luxe, parmi lesquelles des Ferrari, des Lamborghini, des Porsche et des Bentley, avaient été volées principalement dans des sociétés de location de véhicules en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en France, en Italie et en Suisse, avant d’être expédiées vers leur destination par navire porte-conteneurs ou par voie aérienne depuis le sud de la France, une fois leurs systèmes de géolocalisation retirés.

Fin 2010, la police a reçu des informations concernant quatre voitures de sport volées en Espagne, sur le point d’être acheminées vers le Japon depuis Marseille (sud de la France). Après un travail de coordination mené via INTERPOL, le cargo a été redirigé, peu après son départ début 2011, vers Naples (Italie), où les quatre véhicules ont été retrouvés. Lors d’une intervention simultanée, les enquêteurs suisses ont saisi une valise contenant du matériel de contrefaçon de documents en gare de Genève.

Après une réunion des membres du groupe de travail de l’Opération Eastbound au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, à Lyon, en mars 2011, les échanges d’informations sur la structure du groupe et sur les traces laissées par les transactions financières ont permis d’ identifier et d’arrêter un membre important en décembre, en Lettonie.

Lorsque le cerveau présumé, un ressortissant russe de 36 ans, a été arrêté à l’aéroport de Venise en juillet, les informations en sa possession indiquaient que le groupe préparait une autre opération de trafic en Europe et au-delà.

« La réussite de l’Opération Eastbound tient au fait qu’elle a rassemblé les pays membres concernés, leur a permis de partager des dossiers d’enquête cruciaux et leur a fourni une plateforme pour coordonner leur action. Cela a finalement abouti au démantèlement du réseau de criminalité organisée à l’origine du vol et du trafic de voitures d’une valeur totale de plusieurs millions d’euros, et à l’arrestation de son chef présumé », a déclaré Bernd Rossbach, Directeur de l’unité d’INTERPOL chargée de la lutte contre la criminalité spécialisée.

« Cette importante réussite est le résultat du travail considérable et du dévouement constant de tous les policiers concernés et de leur volonté de coopération via INTERPOL », a conclu M. Rossbach.

Le nom du ressortissant russe n’est pas encore diffusé car les enquêtes se poursuivent. Pour obtenir davantage d’informations sur les enquêtes menées dans chaque pays, veuillez contacter les services chargés de l’application de la loi dans les 14 pays concernés : Allemagne, Australie, Autriche, Émirats arabes unis, Espagne, Estonie, France, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Philippines, Russie et Suisse.