All news
|
Print
15 mars 2013 - Media release

La visite à INTERPOL d’un ministre géorgien met en lumière l’étroite coopération de son pays, qui reconnaît officiellement le Document de voyage

LYON (France) – Soulignant l’attachement de la Géorgie à la sécurité mondiale et à la coopération policière, le Ministre de l’Intérieur géorgien, M. Irakli Gharibashvili, a officiellement reconnu le Document de voyage INTERPOL lors de sa visite au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police.

M. Gharibashvili et M. Ronald K. Noble, le Secrétaire Général d’INTERPOL, ont signé cet accord aux termes duquel les titulaires d’un Document de voyage INTERPOL se verront dispensés de l’obligation de visa lorsqu’ils se rendront en Géorgie, permettant ainsi aux fonctionnaires de l’Organisation de répondre beaucoup plus rapidement à toutes les demandes d’aide ou de soutien.

« La Géorgie est fière de compter parmi les pays membres reconnaissant le Document de voyage INTERPOL, et cela témoigne une fois de plus de notre engagement en faveur de la coopération policière internationale via INTERPOL », a déclaré M. Gharibashvili.

« Nous nous réjouissons à l’idée d’élargir encore notre fructueuse relation avec INTERPOL à la lutte contre toutes les formes de criminalité transnationale », a ajouté M. Gharibashvili.

Au vu de la participation active de la Géorgie à différents projets INTERPOL – notamment le Projet Millennium, qui cible la criminalité organisée transnationale eurasiatique, et le Projet Kalkan, une initiative de lutte antiterroriste axée sur l’Asie centrale et l’Asie du Sud –, le Secrétaire Général a déclaré que le pays contribue largement à renforcer la sécurité régionale et mondiale.

« La Géorgie apporte un grand soutien à INTERPOL dans la lutte contre diverses formes de criminalité, et le fait qu’elle reconnaisse officiellement le Document de voyage INTERPOL témoigne une fois encore du rôle qui est le sien dans les actions menées par l’Organisation pour rendre le monde plus sûr », a déclaré M. Noble.

« La visite de M. Gharibashvili au siège du Secrétariat général nous a permis de recenser d’autres domaines dans lesquels nous pouvons collaborer encore plus étroitement, notamment eu égard à l’importance stratégique de la Géorgie, située au carrefour entre l’Europe et l’Asie », a ajouté le chef d’INTERPOL.

Lors de sa visite, le Ministre de l’Intérieur – accompagné du colonel Aleksandre Arakishvili, Chef du Bureau central national de Tbilissi, et de M. Tamar Taliashvili, Chef de l’Administration au ministère de l’Intérieur – s’est également entretenu avec d’autres hauts responsables de l’Organisation et a pu s’informer sur toute la gamme des outils et services mondiaux offerts par INTERPOL.