All news
|
Print
12 juin 2013

La lutte contre la criminalité de l’Afrique du Nord au Pacifique Sud au centre d’une réunion INTERPOL

MALÉ (Maldives) – Faire face aux problèmes de criminalité touchant les pays du Nord de l’Afrique jusqu’au Pacifique Sud, tel était le thème central d’une réunion INTERPOL qui a rassemblé quelque 56 fonctionnaires chargés de l’application de la loi de 25 pays afin de mettre en commun leurs expériences et de formuler des recommandations proposant des solutions pour renforcer la coopération policière internationale.

La 12ème réunion des Officiers de contact asiatiques et la 8ème réunion des Officiers de contact des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord se sont tenues conjointement, du 10 au 12 juin 2013 aux Maldives, dans le but d’élargir le champ des échanges d’informations et de la communication entre les Bureaux centraux nationaux INTERPOL (B.C.N.) des pays de ces régions.

Les participants ont mis en commun leurs expériences opérationnelles, partagé leurs réussites et débattu des problèmes et des défis liés au travail de police quotidien et à la coopération, et en particulier des initiatives INTERPOL dans ces régions, du trafic de marchandises illicites et de la contrefaçon, et de la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le cadre du projet Childhood.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, M. Abdulla Riyaz, Directeur de la Police des Maldives, a déclaré qu’en rassemblant des policiers de régions du monde si différentes, cette réunion contribuera à faire tomber les barrières et à promouvoir le renforcement de la communication.

Les participants ont préparé une série de recommandations visant à améliorer les méthodes de travail du réseau des officiers de contact, en particulier par la réduction des obstacles bureaucratiques empêchant le partage rapide des informations. Ont également fait l’objet de recommandations :

  • l’enregistrement de davantage d’informations dans les bases de données d’INTERPOL ;
  • la participation des officiers de contact à un plus grand nombre d’opérations et de formations INTERPOL, en particulier dans le domaine du trafic de marchandises illicites et de la contrefaçon ;
  • une meilleure connaissance des réseaux et des protocoles d’échanges d’informations de chaque région.

Par ailleurs, M. Abdulla Riyaz, Directeur de la Police des Maldives, et M. Abdulla Phairoosch, Directeur adjoint, se sont vu remettre leurs Documents de voyage INTERPOL durant la réunion.

Le Document de voyage INTERPOL vise à accélérer le déploiement de l’assistance apportée en cas d’urgence par l’organisation mondiale de police et le déplacement des fonctionnaires dans le cadre d’activités liées à l’Organisation. Les Maldives comptent parmi les 60 pays ayant reconnu une ou les deux formes du Document de voyage INTERPOL (livret de passeport électronique et/ou carte d’identification électronique), de nombreux autres pays envisageant de reconnaître ce document dans le cadre de leurs législations respectives.