All news
|
Print
05 février 2013

Le rôle essentiel de l’Afrique sur le plan de la coopération mondiale des services chargés de l’application de la loi au centre de la visite du chef d’INTERPOL

NAIROBI (Kenya) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a entrepris une série de visites en Afrique centrale et en Afrique de l’Est, du 4 au 9 février, dans le cadre des actions menées par l’organisation mondiale de police en vue de renforcer la coopération policière régionale et internationale.

La première visite de M. Noble a été pour le Kenya, où il a rencontré le nouveau Directeur Général de la police, M. David Kimaiyo, et souligné le rôle crucial des pays d’Afrique dans la collaboration nationale, régionale, et au-delà du continent sur des questions telles que le terrorisme, la piraterie maritime, le trafic de marchandises illicites et la contrefaçon, ainsi que le trafic de stupéfiants et la traite d’êtres humains.

M. Noble se rendra également à Djibouti, au Soudan du Sud, en République du Congo et en République démocratique du Congo. Cette mission marquera sa 160ème visite dans un pays membre depuis sa première élection à la fonction de Secrétaire Général, en 2000, preuve de sa volonté d’appréhender directement les besoins des pays membres et de trouver des moyens par lesquels INTERPOL peut les aider à protéger leurs citoyens et à lutter contre la criminalité au niveau international.

Durant la première partie de sa visite en Afrique, M. Noble a souligné l’importance stratégique du Kenya, qui accueille à Nairobi le Bureau régional INTERPOL pour l’Afrique de l’Est et joue un rôle clé dans les initiatives en matière de sécurité menées sur le continent et au-delà.

Au cours de sa mission, M. Noble insistera également sur le rôle du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII), qui doit ouvrir ses portes à Singapour début 2014 et qui mettra l’accent sur l’innovation dans les domaines du renforcement des capacités et de la cybercriminalité.

L’utilisation d’Internet progressant rapidement en Afrique, le CMII permettra aux pays membres et aux entreprises du secteur privé du continent de bénéficier d’une recherche-développement de pointe en matière de lutte contre la cybercriminalité ainsi que d’un renforcement des capacités plus que jamais nécessaire.

M. Noble encouragera également à l’adoption du Document de voyage INTERPOL, déjà reconnu par 56 pays à ce jour. Celui-ci permettra aux fonctionnaires d’INTERPOL et aux policiers de se déplacer au niveau international dans le cadre de missions officielles pour le compte de l’Organisation sans avoir besoin de visa lorsqu’ils participent à des enquêtes transnationales ou à des déploiements urgents.