All news
|
Print
04 octobre 2012 - Media release

Opération mondiale contre les pharmacies en ligne illicites

Les dangers des médicaments illicites et de contrefaçon mis en lumière dans le cadre d’une campagne menée avec le soutien d’INTERPOL


LYON (France) - Une opération mondiale réunissant 100 pays et visant à désorganiser les réseaux criminels responsables de la vente illicite de médicaments sur Internet a abouti à quelque 80 arrestations et à la saisie, dans le monde entier, de 3,75 millions de médicaments potentiellement mortels d’une valeur totale de 10,5 millions d’USD.

L’Opération Pangea V, qui a été menée avec la participation des services de police, des douanes et des organismes nationaux de contrôle du médicament, est la plus vaste opération de ce type jamais conduite sur Internet en vue de s’attaquer au marché noir international des médicaments illicites et de contrefaçon, et de sensibiliser le public aux graves dangers sanitaires que représente l’achat de tels médicaments sur Internet.

Coordonnée par INTERPOL, l’Organisation mondiale des douanes, le Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime, le Heads of Medicines Agencies Working Group of Enforcement Officers, le Pharmaceutical Security Institute et Europol, l’Opération Pangea a en outre bénéficié pour la première fois du soutien du Center for Safe Internet Pharmacies (CSIP), qui compte parmi ses membres 12 des plus importants opérateurs Internet et sociétés de commerce en ligne mondiaux.

Le soutien de sociétés telles que Legitscript, Visa, Mastercard et PayPal a permis d’identifier et de fermer plus de 18 000 sites Web de pharmacies en ligne illicites, de bloquer l’accès aux systèmes de paiement de celles-ci et de perturber l’envoi d’un très grand nombre de spams et de messages destinés à être diffusés sur les réseaux sociaux.

« Une personne malade, qui n’a pas les moyens d’acheter des médicaments coûteux ou qui chercherait simplement à faire des économies est plus susceptible de se hasarder à commander des médicaments en ligne, au risque d’acheter des produits illicites, faux ou de contrefaçon qui lui feront du mal », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

« Des malfaiteurs organisés et inventifs utilisent malheureusement Internet pour mettre en ligne des pharmacies illicites afin d’escroquer d’innocents consommateurs qui se trouvent ainsi mis en danger, d’usurper leur identité et de se livrer à la fraude à la carte bancaire. »

« C’est grâce à l’action coordonnée de tous les services concernés – la police, les douanes et les autorités de contrôle du médicament, ainsi que le secteur privé – que nous avons pu enregistrer les meilleurs résultats jamais obtenus depuis le lancement de l’Opération Pangea I, il y a cinq ans. Cela constitue une avancée majeure pour la protection de la santé et de la sûreté du public, ainsi que pour la lutte contre les réseaux criminels à l'origine de ces infractions », a déclaré le chef d'INTERPOL.

« L’action coordonnée de la douane, de la police et des autorités nationales de réglementation a abouti au retrait du marché de nombreux médicaments illicites », a déclaré le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya. « La douane maintient son engagement de protéger la santé et la sécurité des consommateurs au moyen d’une action mondiale durable menée en partenariat avec INTERPOL et d’autres organismes de lutte contre la fraude ainsi qu’avec les acteurs clés du commerce international », a-t-il ajouté.

Une salle des opérations a été spécialement mise en place au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, à Lyon, pendant toute la durée de l’Opération Pangea V (du 25 septembre au 2 octobre), afin d’offrir aux pays et organismes participants une plateforme centrale leur permettant d'échanger des informations et de s’informer des derniers développements concernant les interventions et les saisies. Outre les perquisitions menées à des adresses ayant un lien avec la vente illégale de médicaments sur Internet, quelque 133 000 colis ont été inspectés dans le monde entier par des agents des douanes et des organismes de contrôle du médicament, et sur ce nombre, près de 6 700 ont été confisqués.

« Internet devenant de plus en plus accessible partout dans le monde, le nombre de victimes potentielles ne cesse d'augmenter. C’est pourquoi les actions internationales et multisectorielles telles que l’Opération Pangea sont essentielles », a déclaré Mme Aline Plançon, chef de l’Unité Contrefaçon de produits médicaux et criminalité pharmaceutique d’INTERPOL.

« Mener des actions directes contre les personnes à l’origine des pharmacies en ligne illégales n’est qu’une partie de la solution. Il est tout aussi important que le public prenne conscience des risques liés à l'achat de médicaments sur de tels sites », a ajouté Mme Plançon.
Parmi les médicaments illicites et de contrefaçon saisis se trouvaient des anticancéreux, des antibiotiques, des traitements contre les troubles de l’érection ainsi que des médicaments pour maigrir et des compléments alimentaires.

À ce jour, 79 personnes ont été arrêtées ou font l’objet d'une enquête pour diverses infractions telles que la gestion d’un laboratoire clandestin fabricant des médicaments de contrefaçon, l’appartenance à un groupe criminel commercialisant des médicaments illicites en ligne et gérant des sites Web qui proposent de tels médicaments. Les informations recueillies sur des réseaux criminels au cours de l’opération seront étudiées et analysées en vue d'établir d'autres liens à l’échelle mondiale.

Les enquêtes se poursuivent, et les résultats définitifs de l’Opération Pangea V seront communiqués à l’issue de celles-ci. Pour plus d’informations sur les actions menées par chaque pays, prière de contacter les services chargés de l’application de la loi et les organismes de contrôle des pays concernés.

  •  Pangea V - participating countries
    Albania, Angola, Argentina, Armenia, Aruba, Australia, Austria, Azerbaijan, Bahrain, Bangladesh, Belarus, Belgium, Bolivia, Bosnia and Herzegovina, Bulgaria, Burundi, Canada, Chile, China, Colombia, Comoros, Congo, Costa Rica, Croatia, Cyprus, Czech Republic, Democratic Republic of Congo, Denmark, Dominican Republic, Ecuador, El Salvador, Estonia, Finland, France, Germany, Greece, Guyana, Hong Kong (China), Hungary, Iceland, Indonesia, Iran, Ireland, Israel, Italy, Jamaica, Japan, Jordan, Kazakhstan, Korea (Rep. of), Kyrgyzstan, Laos, Latvia, Lesotho, Liechtenstein, Lithuania, Malaysia, Malta, Mauritius, Moldova, Mongolia, Nepal, Netherlands, New Zealand, Nicaragua, Nigeria, Northern Ireland (UK), Norway, Oman, Pakistan, Panama, Peru, Philippines, Poland, Portugal, Romania, Russia, Samoa, Saudi Arabia, South Africa, Serbia, Singapore, Slovakia, Slovenia, Spain, Sweden, Switzerland, Tajikistan, Tanzania, Thailand, Trinidad & Tobago, Turkey, Uganda, Ukraine, United Arab Emirates, United Kingdom, United States, Uzbekistan, Venezuela, Vietnam

Operation Pangea V