All news
|
Print
26 avril 2012 - Media release

Des contrefaçons dont la valeur se chiffre en millions de dollars saisies lors d’une opération pilotée par INTERPOL dans la région Amériques

Les résultats de l’opération Maya ont été publiés à l’occasion de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle


LYON (France) – Des contrefaçons de jouets, de logiciels, de vêtements, de produits de beauté, d’huiles de moteur et de cigarettes d’une valeur estimée à près de 30 millions d’USD ont été saisies dans le cadre d’une opération mise sur pied et coordonnée par INTERPOL dans 11 pays de la région Amériques.

Sous le nom de code « Maya », cette opération de deux semaines (du 1er au 15 mars) a permis aux services de police, aux douanes, aux enquêteurs et aux spécialistes des atteintes à la propriété intellectuelle de mener plus de 1 000 interventions sur des sites importants tels que des postes de contrôle aux frontières terrestres et maritimes et des aéroports, mais également sur des marchés, dans des boutiques et sur les étals de vendeurs de rue. 200 personnes ont été arrêtées ou font actuellement l’objet d’une enquête, et plus d’un million d’articles ont été saisis.

L’opération a également mis en évidence l’ingéniosité toujours plus grande déployée par les malfaiteurs pour éviter d’être repérés, les produits étant acheminés en suivant un itinéraire tandis que de faux articles de marquage tels que des autocollants pour ordinateurs ou batteries de téléphones portables, voire des emblèmes de véhicules automobiles, étaient envoyés séparément en vue d’être apposés ultérieurement sur les produits.

« L’opération Maya montre une fois de plus qu’aucun produit n’est à l’abri de la contrefaçon et que les malfaiteurs utilisent tous les moyens à leur disposition pour organiser le trafic de produits illicites et faux », a déclaré le responsable de l’opération Maya, Roberto Manriquez, officier de renseignement criminel au sein de l’Unité INTERPOL de lutte contre les atteintes à la propriété intellectuelle.

« Comme dans le commerce légal, les malfaiteurs suivent le marché, et nous avons constaté une augmentation du nombre de faux articles électroniques tels que des pièces et des accessoires pour téléphones et ordinateurs faisant l’objet d’un commerce illicite.

« Cette opération prouve à nouveau que pour lutter efficacement contre cette forme de criminalité transnationale, la coordination entre la police et tous les acteurs concernés comme les douanes, les parquets et le secteur privé est indispensable, et les résultats que nous avons obtenus dans ces 11 pays sont le fruit de leur engagement et de leur soutien », a conclu M. Manriquez.

Outre les produits de contrefaçon, l’opération a également permis de repérer les itinéraires suivis par les organisations criminelles pour le trafic d’articles illicites, d’œuvres d’art volées, d’objets archéologiques, d’espèces sauvages et même d’images d’abus pédosexuels.

Les enquêtes suivent leur cours dans nombre de pays participants, mais INTERPOL annonce d’ores et déjà les premiers résultats de l’opération Maya pour marquer la Journée mondiale de la propriété intellectuelle, le 26 avril.

Les actions du Programme INTERPOL sur les droits de propriété intellectuelle s’articulent autour de trois grands axes : sensibiliser et renforcer les capacités, dispenser des formations suivies d’opérations sur le terrain, et mettre en place une coopération internationale afin d’aider les 190 pays membres à identifier les individus et les réseaux criminels transnationaux se livrant au trafic de produits illicites et de faux.

L’opération Maya, qui a été mise sur pied avec le soutien du Département de la Justice et l’Office des brevets et des marques des États-Unis, s’est appuyée sur le modèle de l’opération Jupiter qui, depuis qu’elle a été menée pour la première fois en 2004, a abouti à plus de 1 660 arrestations et à la saisie de plus de 12 millions de produits de contrefaçon d’une valeur supérieure à 500 millions d’USD.

Ont participé à l’opération Maya le Belize, le Canada, la Colombie, le Costa Rica, El Salvador, les États-Unis, le Guatemala, et le Panama.

INTERPOL marks World Intellectual Property Day with Operation Maya results

Operation Jupiter V