Back
|
Print

Le Groupe d’experts INTERPOL sur la corruption

Le Groupe d’experts INTERPOL sur la corruption (IGEC) élabore et met en œuvre de nouvelles initiatives visant à renforcer l’action des services chargés de l’application de la loi dans le domaine de la lutte contre la corruption.

Composé de représentants de toutes les régions INTERPOL, l’IGEC est un groupe multidisciplinaire facilitant la coordination et l’harmonisation des différentes approches de la lutte contre la corruption –  nationales et régionales.

Un large éventail d’acteurs de la lutte contre la corruption au niveau mondial est également associé à ce groupe. La création de l’IGEC repose sur la conviction partagée que les services de répression doivent s’attaquer au phénomène de la corruption dans son ensemble, en coopérant avec tous les protagonistes de la lutte anticorruption ainsi qu’avec le public en général.

Rôle et activités de l’IGEC

L’IGEC fournit à INTERPOL des informations essentielles sur les questions relatives à la corruption sous tous ses aspects et a pour mission de conseiller l’Organisation sur la meilleure façon de lutter contre ce phénomène, tant d’un point de vue opérationnel que stratégique.

Le Groupe se réunit en général deux fois par an. Il est représenté lors des principales réunions sur la corruption et les experts qui le composent participent à la plupart des rencontres internationales consacrées à la lutte contre la corruption. Il est également à l’origine de nombreux ateliers et séminaires sur la lutte anticorruption et a organisé plusieurs conférences sur ce sujet. Le Groupe a acquis une solide réputation pour son rôle moteur et son action innovante dans la lutte contre la corruption au niveau mondial. 

Réalisations

L’IGEC a élaboré des règles de bonne pratique et établi des références à l’intention de la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi.

  • Le Groupe a réalisé deux enquêtes sur l’intégrité des polices des pays membres d’INTERPOL, lesquelles s’intéressaient aux mesures de lutte anticorruption existantes et à leur efficacité, avec pour objectif de mieux répondre aux besoins des pays membres.

Au vu des résultats de ces enquêtes, l’IGEC a élaboré :

  • Une déclaration d’intention pour les services chargés de l'application de la loi, comprenant un code de déontologie et un code de conduite, adoptée par l’Assemblée générale d’INTERPOL à Séoul en 1999.
  • Un ensemble de  normes universelles visant à lutter contre la corruption au sein des forces/services de police. L’objectif est de faire en sorte que les policiers de tous les pays membres d’INTERPOL fassent preuve d’un haut degré d’honnêteté, d’intégrité et de moralité dans l’exercice de leurs fonctions, et de promouvoir l’adoption de mesures visant à traduire en justice les policiers corrompus. Ces normes universelles sont disponibles dans cinq langues : anglais, arabe,  chinois, espagnol et français.
  • Un Recueil de bonnes pratiques conçu pour aider les policiers chargés d’enquêter sur des faits de corruption. Cet ouvrage porte sur différents sujets : les stratégies et les structures anticorruption et leurs éventuelles lacunes, les agents infiltrés et les techniques d’infiltration, la protection des témoins, la législation en vigueur, la prévention, la formation, l’enseignement, etc. Il comprend également la liste complète des organismes chargés de lutter contre la corruption, avec leurs coordonnées. Il est mis à la disposition des services chargés de l’application de la loi sous forme de CD ainsi que sur le site Web sécurisé d’INTERPOL. Les autres acteurs de la lutte anticorruption peuvent également se le procurer sur simple demande.

Réunions précédentes

L’IGEC se réunit régulièrement, en général deux fois par an. Voici une liste de réunions qui se sont tenues à travers le monde :

  • Réunion informelle, novembre 2010 – Bangkok (Thaïlande), à l’occasion de l’International Anti-Corruption Conference (IACC)
  • 25ème réunion de l’IGEC, novembre 2009 – Washington DC (États-Unis)
  •  24ème réunion de l’IGEC, février 2009 – Kuala Lumpur (Malaisie)
  • 23ème réunion de l’IGEC, octobre 2008 – Athènes (Grèce)
  • 22ème réunion de l’IGEC, avril 2008 – New York (États-Unis)
  • 21ème réunion de l’IGEC, octobre 2007 – Lyon (France)
  • 20ème réunion de l’IGEC, mai 2007 – Vienne (Autriche)

Mission de l’IGEC

« Nous croyons en une société libre et juste. Pour être véritablement juste, notre société doit adhérer à des principes d’intégrité élevés et résister ouvertement à la corruption.

À cette fin, nous nous associons au reste de la société pour faire en sorte que ces principes soient respectés et acceptons la responsabilité qui nous est confiée de lutter contre toutes les formes de corruption, par la formation, la prévention et une répression efficace. »

Résolutions

Les résolutions suivantes, adoptées lors de différentes sessions de l’Assemblée générale d’INTERPOL, viennent à l’appui des initiatives de l’IGEC :