All news
|
Print
22 mai 2013 - Media release

Le rôle de l’Ukraine dans la sécurité internationale au centre de la visite du Procureur général à INTERPOL

LYON (France) – La coopération entre les services chargés de l’application de la loi au niveau international via le réseau mondial d’INTERPOL figurait parmi les principaux thèmes abordés lors de la rencontre entre le Procureur général d’Ukraine, M. Viktor Pshonka, et le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police.

La visite de M. Pshonka a été l'occasion de faire le point sur des questions de sécurité nationale, régionale et mondiale, telles que la criminalité organisée transnationale en Eurasie et au-delà, le trafic de marchandises illicites et la contrefaçon, la cybercriminalité, la criminalité économique et financière, et les enquêtes sur les malfaiteurs en fuite.

Les initiatives d'INTERPOL visant à renforcer la sécurité mondiale ainsi que les outils et services qu'il fournit à ses 190 pays membres ont également été au centre des discussions lors de cette visite.

« L’Ukraine soutient résolument l’adoption d’une approche internationale pour lutter contre la criminalité, et la collaboration avec des partenaires internationaux clés tels qu’INTERPOL afin de poursuivre des buts communs en matière de sécurité. Ma rencontre avec le Secrétaire Général Noble a donc constitué une importante occasion de réaffirmer la nécessité d’une coopération internationale et de déterminer les domaines dans lesquels nous pouvons collaborer encore plus étroitement dans l’intérêt des citoyens et de la police en Ukraine et dans la région », a déclaré M. Pshonka.

Le Secrétaire Général Noble a souligné le rôle actif de l’Ukraine dans la lutte contre la criminalité transnationale, notamment par sa participation assidue - aux côtés de 45 autres pays - au projet Millennium d’INTERPOL, qui cible la criminalité organisée transnationale eurasiatique.

En mai 2011, le pays a organisé une réunion offrant un réel espace de discussion pour l’échange de renseignements et la coopération policière internationale au titre du projet Millennium ; en janvier 2012, grâce aux empreintes digitales transmises par le Bureau central national INTERPOL de Kiev, un individu soupçonné d’avoir commis une infraction transnationale, qui était ciblé dans le cadre du projet, a été extradé de la Suède vers la Géorgie.

En mai 2012, les services de police et de douane ukrainiens ont collaboré avec les services de quatre autres pays pour l’opération Black Poseidon d’INTERPOL contre le trafic de marchandises illicites et la contrefaçon ; à l’époque, plus de 1 400 personnes ont été arrêtées ou ont fait l’objet d’une enquête, et 7,3 millions d’articles illicites ont été saisis.

Indiquant que près de deux millions de recherches ont été effectuées par les autorités ukrainiennes dans les bases de données d’INTERPOL l’an passé, le Secrétaire Général a déclaré : « le rôle actif de l’Ukraine dans la collaboration internationale des services chargés de l’application de la loi apporte une contribution concrète à la sécurité régionale et mondiale ».

« L’Ukraine a compris que la coopération policière internationale avec INTERPOL était nécessaire non pas uniquement pour la sécurité de ses citoyens mais aussi pour l’Europe du Sud-Est, et pour l’Europe tout entière, dans une période où la mondialisation entraîne l’amplification et la diversification de la criminalité transnationale », a ajouté M. Noble.

Lors de sa visite, M. Pshonka était accompagné de Mme Liliia Frovola, Procureur général adjoint de l’Ukraine, de M. Oleksander Kupchyshyn, Ambassadeur d’Ukraine en France, de M. Andriy Ipatov, Assistant principal du Procureur général d’Ukraine, et de M. Mykola Beskyshkyi, Procureur de la ville de Kiev.