All news
|
Print
18 février 2013 - Media release

Le renforcement de la coopération policière internationale et la formation au centre de la visite du Chef d’INTERPOL à Bahreïn

MANAMA (Bahreïn) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a rencontré le Ministre de l’Intérieur de Bahreïn, le Lieutenant-Général Shaikh Rashid Bin Abdullah Al Khalifa, ainsi que des hauts responsables des services chargés de l’application de la loi dans le cadre des actions menées par l’organisation mondiale de police et Bahreïn pour renforcer la coopération en matière d’échanges d’informations et de formation afin de lutter contre la criminalité transnationale dans la région.

Le Ministre de l’Intérieur de Bahreïn a mentionné tout particulièrement les projets de mise en place de programmes de formation de police entre l’École royale de police et INTERPOL. Le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII) devant ouvrir ses portes à Singapour début 2014, le Ministre a qualifié le CMII de plateforme importante permettant à INTERPOL et à Bahreïn de collaborer afin de prévenir et de combattre la cybercriminalité.

Le sujet de la piraterie maritime a également été abordé, M. Noble ayant rappelé que, comme la cellule d’INTERPOL spécialisée dans la lutte contre la piraterie maritime, Bahreïn participe activement à l’initiative SHADE (Shared Awareness and Deconfliction) lancée en 2008, qui sert de cadre à la coordination des actions menées par les pays et les coalitions participant à des opérations militaires de lutte contre la piraterie dans le Golfe d’Aden et la partie ouest de l’océan Indien. Bahreïn accueille d’ailleurs régulièrement les réunions de ce groupe.

Le pays va aussi participer à une nouvelle initiative conjointe de lutte contre le trafic de drogue, qui sera lancée ultérieurement cette année par INTERPOL, l’ONUDC et l’OMD et ciblera le trafic de drogues synthétiques produites et acheminées illégalement des pays d’Europe du Sud-est et du Proche-Orient vers le Moyen-Orient.

« Bahreïn est un pays qui reconnaît aujourd’hui que la sécurité n’est pas seulement un problème interne dès lors qu’il s’agit de criminalité organisée transnationale », a déclaré M. Noble, qui a par ailleurs déploré le meurtre d’un policier au cours de récentes manifestations dans le pays.

Au cours de sa mission à Manama, le Chef d’INTERPOL a visité la Direction générale de la lutte contre la corruption, la criminalité économique et la cybercriminalité, ainsi que le Bureau central national INTERPOL.