All news
|
Print
03 mai 2013

Formation INTERPOL sur le thème de la protection des forêts

JAKARTA (Indonésie) – L’amélioration de la collecte, de l’évaluation et de l’échange d’informations et de renseignements est la clé d’une plus grande efficacité de la lutte menée par les services chargés de l’application de la loi contre l’exploitation forestière illégale, le commerce illicite de bois et les autres formes de criminalité forestière dans la région Asie-Pacifique – tel est le constat qui a été fait lors d’une formation dispensée par INTERPOL.

Cette formation d’une semaine (du 29 avril au 3 mai) a été organisée sous les auspices du projet LEAF d’INTERPOL (Law Enforcement Assistance for Forests– Aide des services chargés de l’application de la loi pour les forêts), qui vise à apporter un soutien aux pays membres ainsi qu’à renforcer leur capacité à faire respecter la réglementation forestière et à assurer la sécurité des activités d’exploitation afin de lutter contre les coupes illégales et la déforestation.

Des officiers spécialisés de sept pays – Chine, Indonésie, Japon, Malaisie, Myanmar, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Philippines – ont reçu une formation très diversifiée et ont été informés des méthodes les plus récentes de lutte contre la criminalité forestière. Dans ce cadre, ils ont assisté à un exposé du Centre japonais pour la technologie de la télédétection, portant sur l’utilisation de l’imagerie par satellite pour repérer les sites faisant l’objet de défrichages illégaux.

David Higgins, le responsable du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement, a déclaré que la formation serait « fondamentale pour les futures opérations menées par les services chargés de l’application de la loi, ainsi que pour l’élargissement de ces opérations au-delà des frontières nationales en vue de démanteler les réseaux criminels mondiaux responsables de cette activité illégale ».

« Cette formation est très importante car elle a été pour nous l’occasion de rencontrer des agents des services d’autres pays avec lesquels nous pourrons échanger des informations et des renseignements, et aussi l’occasion d’acquérir de l’expérience en ce qui concerne l’exploitation forestière illégale », a indiqué le Commissaire Puji Sutan, responsable du service de lutte contre l’exploitation forestière illégale et la criminalité spécialisée de la Police nationale indonésienne.

Des représentants du ministère des Forêts indonésiens, de l’Ambassade royale de Norvège à Jakarta, du Programme des Nations Unies pour le développement et du Centre pour la recherche forestière internationale, ainsi que des membres d’organisations de la société civile, sont également intervenus lors de la formation pour faire part de leur expérience des questions liées à la criminalité forestière dans la région.

Les connaissances acquises par les participants lors de la formation, organisée par la Police nationale indonésienne avec le soutien de l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD) et deHumane Society International, pourront maintenant être transmises à d’autres officiers spécialisés au niveau national, pour leur permettre de contribuer aux futures opérations axées sur le renseignement qui seront menées par les services chargés de l’application de la loi contre l’exploitation forestière illégale et la criminalité forestière.

INTERPOL organisera des formations similaires dans d’autres régions comptant de vastes étendues de forêt, ainsi que des opérations ciblant l’exploitation forestière illégale et les organisations criminelles impliquées dans ce type d’infractions.