All news
|
Print
08 mai 2012 - Media release

La Conférence européenne d’INTERPOL s’appuie sur la puissance régionale pour lutter contre la criminalité mondiale

TEL-AVIV (Israël) – Mettre au point des solutions innovantes en s’appuyant sur l’expérience acquise est essentiel s’agissant d’identifier les menaces à venir en matière de criminalité et d’y faire face, tel a été le message transmis aux chefs de police et aux ministres venus de toute l’Europe, le jour de l’ouverture de la 41ème Conférence régionale européenne à Tel-Aviv (Israël).
Les problèmes transnationaux, à savoir la cybercriminalité, le terrorisme, la criminalité organisée, le trafic d’êtres humains, l’immigration illégale et le trafic de marchandises illicites, figurant parmi les principaux thèmes de la réunion de trois jours (8 – 10 mai), quelque 110 hauts responsables des services chargés de l’application de la loi de 49 pays et de huit organisations internationales débattront de la façon de mettre à profit la coopération et l’expertise régionales pour renforcer la sécurité mondiale.
Le Directeur général de la Police israélienne, M. Yohanan Danino, a déclaré qu’INTERPOL offrait un réseau de coopération entre les polices du monde.
« Notre langue, notre uniforme et nos badges peuvent être différents, mais le message est le même, nous sommes tous dévoués à la même cause, qui constitue l’essence de notre travail, à savoir servir.
« Cette réunion INTERPOL, qui rassemble des hauts responsables des services chargés de l’application de la loi européens nous offrira un cadre renforcé pour notre action commune contre la criminalité et le terrorisme », a conclu M. Danino.
S’adressant aux délégués, le Président d’INTERPOL, M. Khoo Boon Hui, a indiqué que les enseignements tirés de l’expertise et de l’expérience européennes permettaient à l’ensemble des pays membres d’INTERPOL d’être informés des toutes dernières tendances et nouveautés, notamment en matière de lutte contre la cybercriminalité.
« Les bandes criminelles s’aperçoivent aujourd’hui que la criminalité transnationale et la cybercriminalité sont bien plus intéressantes et rentables que d’autres façons plus risquées de gagner de l’argent », a déclaré le Président d’INTERPOL.
« La mondialisation et le développement du monde virtuel ouvrent aux criminels des perspectives nouvelles et favorables pour se livrer à leur activité illicite et commettre des infractions.
«  Notre capacité à faire face de manière efficace et efficiente aux menaces aussi bien connues qu’inconnues permet d’affermir encore davantage la position de leader de notre Organisation s’agissant d’assurer la sécurité du monde et de tracer les contours du paysage sécuritaire », a conclu le Président Khoo.
Le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation devant ouvrir ses portes à Singapour en 2014, les délégués seront informés des derniers développements concernant l’étroite coopération avec Europol, qui s’apprête à inaugurer le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité, et de la façon dont les deux organisations se concertent pour apporter le soutien le plus large possible aux services chargés de l’application de la loi au niveau régional et mondial.