All news
|
Print
26 septembre 2013 - Media release

Une équipe INTERPOL déployée afin d’aider le Kenya dans son enquête sur l’attentat terroriste perpétré contre le centre commercial de Westgate

NAIROBI (Kenya) – Une Cellule de crise INTERPOL a été déployée à la demande des autorités kényennes afin de leur prêter assistance dans le cadre de l’enquête sur l’attaque terroriste perpétrée contre le centre commercial de Westgate.

Placée sous la responsabilité du Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin, cette cellule est composée de spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes et de spécialistes en données criminelles qui effectueront en temps réel des vérifications dans les bases de données mondiales d’INTERPOL sur l’ADN et les empreintes digitales, ainsi que sur d’autres éléments de preuve recueillis sur la scène de crime.

Arrivée mercredi à Nairobi, la Cellule de crise diffusera également dans les meilleurs délais toutes les informations de police scientifique disponibles, les photographies des terroristes présumés ainsi que des informations sur les individus arrêtés et sur tout autre suspect lié à l’attaque meurtrière au réseau des 190 pays membres d’INTERPOL, afin de leur permettre d’effectuer des comparaisons dans les bases de données nationales en vue de trouver d’éventuelles pistes.

« Le rôle d’INTERPOL est d’aider à coordonner le soutien apporté par la communauté internationale à l’enquête des autorités kényennes sur ce terrible événement, et d’appuyer leurs actions aux niveaux régional et international », a déclaré M. Louboutin.

« Que ce soit par la vérification d’informations dans les bases de données mondiales d’INTERPOL ou par la publication de notices visant à identifier une victime, à localiser une personne recherchée ou à obtenir un complément d’information sur certains suspects, nous apporterons toute l’assistance nécessaire pour aider à traduire en justice les responsables de cet attentat », a ajouté M. Louboutin.

Outre le déploiement de la Cellule de crise, les autorités kényennes bénéficient du soutien apporté par le Bureau régional d’INTERPOL à Nairobi et le Centre de commandement et de coordination (CCC) opérationnel 24 heures sur 24 au siège du Secrétariat général à Lyon (France).

Le CCC assurera également la liaison entre les Bureaux centraux nationaux de tous les pays concernés afin que toutes les donnéesante mortemrelatives aux personnes tuées lors de l’attentat – victimes et auteurs présumés – soient transmises aux autorités kényennes aussi rapidement que possible.

INTERPOL se tient par ailleurs prêt à mobiliser d’autres soutiens parmi son réseau mondial d’experts et de spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes, tandis que des fonctionnaires des services « Antiterrorisme » et « Analyse criminelle » de l’Organisation effectuent des recherches dans toutes les bases de données d’INTERPOL afin de mettre au jour d’éventuels liens entre cet attentat terroriste et d’autres événements survenus ailleurs dans le monde.