All news
|
Print
22 mai 2013 - Media release

Un accord entre INTERPOL et l’IFAW pour renforcer la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages à l’échelle planétaire

LYON (France) – La lutte mondiale contre la criminalité liée aux espèces sauvages a franchi aujourd’hui une nouvelle étape avec la signature d’un protocole d’accord entre INTERPOL et le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

L’accord conclu entre les deux organisations crée un cadre officiel pour la coopération entre INTERPOL et l’IFAW, en particulier aux fins de la répression des infractions liées à l’abattage et au trafic illicites d’éléphants, de rhinocéros et de tigres, par l’organisation d’opérations régionales et mondiales.

« Cet accord avec l’IFAW permettra de dynamiser les actions menées partout dans le monde pour identifier et démanteler les organisations criminelles se livrant au trafic d’espèces sauvages », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin, qui a signé le protocole d’accord au nom de l’organisation mondiale de police.

« Les organisations criminelles qui se livrent au trafic d’espèces sauvages n’ont aucun respect pour notre environnement et ignorent les frontières, menant leurs activités illicites là où les perspectives de profits sont les plus intéressantes. »

« Aucun pays ou organisation ne peut à lui seul venir à bout du problème mondial de la criminalité liée aux espèces sauvages, et nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre notre étroite collaboration avec l’IFAW afin d’apporter une aide supplémentaire à la police et aux autres services chargés de l’application de la loi présents sur le terrain », a ajouté M. Louboutin.

INTERPOL et l’IFAW ont collaboré sur de nombreux projets depuis 2005, en particulier l’Opération Worthy, la plus vaste opération de lutte contre le trafic d’ivoire jamais menée par INTERPOL, et plus récemment le Projet Web, une enquête sur le commerce illicite d’ivoire sur Internet.

« Les réseaux criminels internationaux sont en train de dépeupler la planète de ses animaux. Les ONG, les services chargés de l’application de la loi et les gouvernements doivent eux aussi s’organiser, s’équiper et faire preuve de détermination pour s’attaquer à cette menace – nouvelle et croissante – qui pèse sur la préservation des espèces et la sécurité internationale », a déclaré le PDG et Président de l’IFAW, M. Azzedine Downes.

« La relation entre l’IFAW et INTERPOL a débuté en 2005 et s’est intensifiée au fil des ans à la faveur d’objectifs communs, d’une confiance réciproque, d’un respect mutuel et d’une responsabilité partagée. L’accord signé aujourd’hui vient renforcer cette relation et reflète la complémentarité de l’expertise apportée par l’IFAW et par INTERPOL », a ajouté M. Downes.

L’IFAW apporte actuellement son soutien à INTERPOL dans le cadre de la formation de fonctionnaires des services chargés de la loi, notamment de douaniers, dans des grands aéroports d’Afrique de l’Est. Élaborée dans le cadre du Projet Wisdom d’INTERPOL, cette formation fait le point sur les mesures opérationnelles et les techniques d’enquête avancées susceptibles d’être utilisées aux fins de la lutte contre le trafic d’ivoire d’éléphant et d’autres produits issus d’espèces sauvages.

« L’accord conclu avec l’IFAW s’appuie sur le travail réalisé par INTERPOL pour mettre en place une approche plus systématique du recueil, de la gestion et de l’analyse de données et d’informations, pour une action policière davantage fondée sur le renseignement », a déclaré le Responsable du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement, M. David Higgins.

« On ne saurait trop insister sur la nécessité d’une coopération à tous les niveaux pour lutter efficacement contre la criminalité liée aux espèces sauvages et arrêter les personnes à l’origine de ces activités illégales, et nous avons hâte de renforcer notre collaboration avec l’IFAW dans le cadre de notre action commune de protection de la biodiversité », a ajouté M. Higgins.