All news
|
Print
19 février 2013 - Media release

Des pays d’Amérique latine participent à la première opération d’INTERPOL contre l’exploitation forestière illégale

L’équivalent de 2 000 chargements de bois a été saisi et quelque 120 individus font l’objet d’une enquête


LYON (France) – La première opération internationale d’INTERPOL ciblant la criminalité forestière et l’exploitation forestière illégale à grande échelle a abouti à près de 200 arrestations ainsi qu’à la saisie de bois d’une valeur estimée à plusieurs millions de dollars et de quelque 150 véhicules, dans toute l’Amérique latine.

L’opération Lead (17 septembre - 17 novembre 2012), organisée dans 12 pays d’Amérique centrale et du Sud sous l'égide du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement et de son Projet Leaf, a réuni des services chargés de l’application de la loi afin de lutter contre la criminalité forestière en Bolivie, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Costa Rica, en Équateur, au Guatemala, au Honduras, au Paraguay, au Pérou, en République dominicaine et au Venezuela.

Dans le cadre de l’opération, des policiers ont effectué des contrôles et des enquêtes sur des véhicules de transport, des points de vente au détail et des individus, et organisé la surveillance de ports et de plusieurs centres de transport.

On estime que les saisies de bois et de produits dérivés ainsi réalisées durant l’opération représentent plus de 50 000 m3, soit l’équivalent de 2 000 chargements. La valeur totale du bois saisi est évaluée à quelque 8 millions d’USD.

Outre les saisies, les pays participants ont signalé 194 arrestations, 118 individus faisant actuellement l’objet d’une enquête, et plusieurs expulsions.

L’un des principaux objectifs de l’opération Lead était de mettre en place une coopération et une communication concrètes entre les services de police nationaux spécialisés dans les questions d’environnement, dont les autorités de protection de la forêt, la police, les douanes et des services spécialisés, ainsi que les organisations internationales comme INTERPOL.

« L’opération Lead marque le début de l’action d’INTERPOL visant à aider ses pays membres à combattre l’exploitation forestière illégale et la criminalité forestière, qui non seulement ont une incidence sur la santé, la sécurité et la qualité de vie des populations locales dépendant de la forêt, mais coûtent aussi très cher aux gouvernements en raison des revenus économiques ainsi perdus », a déclaré M. David Higgins, le responsable du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement. « Il s’agit d’un objectif important pour le Projet Leaf, car il permet de lutter contre le commerce de bois illégal, dont la valeur serait actuellement comprise entre 30 et 100 milliards d’USD par an. »

« INTERPOL va s’appuyer sur les renseignements recueillis durant cette première phase de l’opération Lead pour intensifier les actions menées contre l’exploitation forestière illégale, en coopération avec ses pays membres. L’Organisation va continuer à aider les pays à améliorer de façon durable la réponse policière apportée à la déforestation illégale et non viable », a ajouté Davyth Stewart, l’officier de renseignement criminel d’INTERPOL qui dirige l’équipe du Projet Leaf.

Le Projet Leaf est une initiative de lutte conduite par INTERPOL avec le Programme des Nations unies pour l’environnement et le soutien financier de l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD). Ce projet aide les pays à combattre l’exploitation forestière illégale et la criminalité forestière, qui nuisent aux efforts visant à mettre en œuvre, aux niveaux national et international, des mesures de protection des forêts et des pratiques forestières durables.

Le caractère transnational de l’exploitation illégale des forêts complique la tâche des services de police et des organismes de contrôle, qui sont souvent limités par leur incapacité à agir en dehors de leur territoire nationale. Le Projet Leaf aide ainsi les services chargés de l’application de la loi de différents pays à apporter une réponse policière coordonnée au niveau mondial.