All news
|
Print
19 septembre 2011 - Media release

La visite du chef d’INTERPOL en Géorgie souligne le rôle stratégique de l’Eurasie dans la collaboration mondiale entre professionnels de l’application de la loi

TBILISSI (Géorgie) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a rencontré le Ministre des Affaires intérieures de la Géorgie, M. Ivane Merabishvili, afin de s’entretenir avec lui des domaines sur lesquels devrait prioritairement porter le renforcement de la coopération en matière de sécurité nationale, régionale et mondiale.

L’un des principaux thèmes abordés lundi lors de la rencontre entre M. Noble et le Ministre des Affaires intérieures géorgien, a été la façon dont INTERPOL peut collaborer plus étroitement avec le ministère par l’intermédiaire de son Bureau central national (B.C.N.) à Tbilissi, afin de renforcer encore davantage  la coopération policière internationale avec la Géorgie pour lutter contre la criminalité transnationale – y compris en élargissant l’accès aux outils et services mondiaux d’INTERPOL au-delà des B.C.N., aux services de police de première ligne.

« La coopération dans le cadre d’INTERPOL, l’organisation de police internationale de dimension mondiale, est l’une des priorités du ministère des Affaires intérieures géorgien. Les outils et services uniques d’INTERPOL sont utilisés avec succès par les services chargés de l’application de la loi du pays dans leur travail quotidien. La visite du Secrétaire Général de l’Organisation en Géorgie constitue donc une importante occasion de déterminer dans quels domaines nous pouvons encore resserrer nos liens de collaboration, dans l’intérêt de nos citoyens et des services de police du monde entier », a déclaré le Ministre des Affaires intérieures, Ivane Merabishvili.

Le Secrétaire Général Noble a souligné « l’importance stratégique » de la Géorgie qui, située au carrefour entre l’Europe et l’Asie, joue donc un rôle majeur dans la sécurité nationale et internationale.

À cet égard, le Secrétaire Général a déclaré que la participation active de la Géorgie au projet Millennium, une initiative actuellement menée dans 42 pays afin de lutter contre la criminalité organisée transnationale eurasiatique en mettant en commun et en alimentant la base de données INTERPOL du projet, a montré l’attachement de la Géorgie à la coopération policière internationale.

« La collaboration policière internationale entre INTERPOL et la Géorgie est essentielle pour la région et au-delà. La criminalité organisée transnationale en provenance de la région, et qui touche des pays tels que la Géorgie, a des répercussions bien au-delà de l’Eurasie » a indiqué le chef d’INTERPOL.

« Une démarche globale concertée en matière de sécurité, dans le cadre de laquelle les pays échangent des renseignements et tirent pleinement parti des outils de police mondiaux mis à disposition par INTERPOL, est aujourd’hui essentielle pour protéger les citoyens, non seulement en Géorgie mais dans toute la région et le reste du monde », a ajouté M. Noble.

Au cours de ces rencontres de haut niveau, une attention particulière a également été accordée au rôle du Document de voyage INTERPOL pour faciliter les déplacements des fonctionnaires et des experts internationaux travaillant pour l’Organisation, afin que celle-ci puisse apporter une aide plus rapide et efficace à ses pays membres.