All news
|
Print
23 septembre 2013 - Media release

L’arrestation par les autorités coréennes d’un individu visé par une notice rouge INTERPOL porte un coup sévère à la criminalité organisée chinoise

SÉOUL (Corée) – L’un des criminels les plus recherchés de Chine, visé par une notice rouge INTERPOL pour tentative de meurtre et appartenance à une organisation criminelle, a été arrêté à Séoul après plusieurs mois de travail de renseignement et de coopération opérationnelle entre les Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) INTERPOL de Séoul et de Beijing.

Chuanbo Lu, de nationalité chinoise, est considéré comme l’un des principaux chefs d’une vaste organisation criminelle se livrant au chantage, à l’extorsion de fonds, au trafic de stupéfiants, au blanchiment de fonds et à l’exploitation illicite de casinos en Chine. 

Les autorités chinoises avait demandé la publication d’une notice rouge INTERPOL après que Lu avait fui son pays natal vers la Corée voisine. 

La publication de cette notice INTERPOL a permis au Groupe de recherche des fugitifs coréen de traquer et de localiser Lu. Ses agents ont alors placé sous surveillance le luxueux domicile où se cachait Lu dans le quartier de Gangnam, depuis lequel il était soupçonné de diriger les activités de son organisation criminelle en Chine.

« La notice rouge demandée par la Chine a été diffusée via le réseau mondial de police d’INTERPOL, permettant de faire parvenir les bonnes informations aux bonnes personnes et au bon moment, suite à quoi nous avons pu prendre des mesures, a déclaré le chef du Service des enquêtes criminelles internationales de la Police métropolitaine de Séoul, M. Jong-Gil Kim. « L’arrestation de Lu a très certainement porté un coup sévère à cet important réseau criminel international », a-t-il ajouté.

« C’est une victoire de plus pour la coopération policière entre la Chine et la Corée du Sud », a déclaré le Directeur de la Division INTERPOL du ministère chinois de la Sécurité publique, M. Shui Jiang. « Cette arrestation prouve une fois encore que les outils d’INTERPOL aident les pays à localiser les fugitifs dangereux où qu’ils se cachent. »

Suite à son arrestation par les autorités coréennes, Lu a été remis aux autorités chinoises le 16 septembre, à Séoul.

La Police nationale coréenne et le ministère chinois de la Sécurité publique se rencontrent chaque année pour discuter d’individus faisant l’objet d’une notice rouge INTERPOL et présentant un intérêt commun pour les deux pays. La publication d’une notice rouge – un avis de recherche international – peut être demandée par tout pays membre d’INTERPOL et est effectuée par le Secrétariat général de l’Organisation.

Les notices rouges sont enregistrées dans la base de données centrale d’INTERPOL, consultable par les 190 pays membres de l’Organisation, et peuvent également être enregistrées dans les bases de données des services chargés de l’application de la loi des pays et dans les systèmes de surveillance des frontières.