All news
|
Print
27 juin 2013 - Media release

Une opération internationale cible la vente en ligne de médicaments illicites

Une campagne menée avec le soutien d’INTERPOL alerte également le public sur les dangers liés à l’achat de médicaments illicites en ligne


LYON (France) – Une centaine de pays ont participé à une opération mondiale visant à démanteler les réseaux criminels à l’origine de la vente illicite de médicaments en ligne, qui a abouti à 58 arrestations dans le monde entier et à la saisie de 9,8 millions de médicaments potentiellement dangereux d’une valeur estimée à 41 millions d’USD environ.

L’opération Pangea VI, la plus vaste conduite sur Internet à l’échelle mondiale contre les sites Web illicites vendant des médicaments faux ou contrefaits, a vu la participation de la police, des douanes et des autorités nationales de contrôle du médicament, afin de cibler les sites en question et de sensibiliser davantage aux graves dangers pour la santé que présente l’achat de médicaments en ligne.

L’opération Pangea VI était coordonnée par INTERPOL, l’Organisation mondiale des douanes, lePermanent Forum on International Pharmaceutical Crime, leHeads of Medicines Agencies Working Group of Enforcement Officers, lePharmaceutical Security Instituteet Europol, et a bénéficié du soutien duCenter for Safe Internet Pharmacieset de sociétés privées telles que Visa, Mastercard, PayPal et Legitscript.

L’opération, qui s’est déroulée sur une semaine (18 - 27 juin), ciblait les principaux acteurs du commerce en ligne illégal de médicaments : les fournisseurs d’accès à Internet, les systèmes de paiement électronique et les services de messagerie. Plus de 9 000 sites Web de pharmacies en ligne illégales ont été recensés et fermés, l’accès aux systèmes de paiement de ces pharmacies bloqué et l’envoi d’un très grand nombre de spams perturbé.

« Les réseaux criminels transnationaux profitent d’Internet pour tromper les consommateurs en leur faisant acheter des médicaments faux et souvent dangereux, au mépris total des risques sanitaires encourus par ces acheteurs sans méfiance », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

« Nos partenaires dans le monde entier ont conjugué leurs efforts dans le cadre de l’opération Pangea VI d’INTERPOL pour lutter contre ces réseaux criminels organisés. Ensemble, ils protègent les consommateurs innocents en fermant les pharmacies en ligne non autorisées, en confisquant les produits pharmaceutiques illicites et en traduisant en justice les malfaiteurs. »

« Ces actions constituent un grand pas en avant pour protéger la santé et la sécurité du public et porter un grand coup aux organisations criminelles se livrant à la contrefaçon de produits médicaux », a conclu le chef d’INTERPOL.

Parmi les faux médicaments saisis au cours de l’opération Pangea figurent des antibiotiques, des anticancéreux, des antidépresseurs, des compléments alimentaires ainsi que des médicaments contre les troubles de l’érection.

« La santé et la sécurité des consommateurs dans le monde entier sont primordiales, et toutes les actions entreprises pour les protéger des dangers que présentent les médicaments illicites vendus en ligne sont menées avec force en tirant le meilleur parti possible de la mise en commun de nos renseignements et de nos outils juridiques », a déclaré le Secrétaire général de l’OMD, M. Kunio Mikuriya.

« Je suis heureux que les polices, les douanes et les organismes nationaux de contrôle du médicament poursuivent leur étroite collaboration au niveau international comme au niveau national pour combattre cette dangereuse forme de commerce illicite, avec le soutien sans réserve de nos partenaires des secteurs public et privé du monde entier », a-t-il ajouté.

« Il est évident que les excellents résultats obtenus lors de l’opération Pangea VI témoignent de l’efficacité de la conjugaison de nos compétences respectives pour lutter contre la criminalité, en particulier contre l’augmentation des ventes en ligne de produits pharmaceutiques illicites et souvent dangereux », a souligné le Secrétaire général de l’OMD.

Un centre d’opérations dédié, au siège du Secrétariat général d'INTERPOL, à Lyon, a servi de plateforme d’échange d’informations entre les pays et services participants, et un bureau mobile a été déployé par Europol pour procéder à des recoupements en étroite coopération avec l’officier de liaison de l’organisme de police européen à INTERPOL. Outre les perquisitions menées à des adresses ayant un lien avec les sites Web illicites de vente de médicaments, quelque 522 000 colis ont été inspectés par des agents des douanes et des organismes de contrôle du médicament et 58 000 d’entre eux ont été saisis.

« Nous ne pouvons mettre fin à la vente en ligne illégale de produits pharmaceutiques que par des actions internationales systématiques telles que les opérations Pangea. Le dévouement et la persévérance de nos partenaires de tous les secteurs sont essentiels pour protéger des consommateurs innocents et faire en sorte qu’Internet ne devienne pas un refuge pour les malfaiteurs transnationaux », a déclaré Mme Aline Plançon, Sous-directeur d’INTERPOL chargé de la lutte contre la contrefaçon de produits médicaux et la criminalité pharmaceutique.

« Nous espérons qu’à long terme, en étant davantage sensibilisé aux risques liés aux pharmacies illégales en ligne, le public sera plus prudent en cas de recours à Internet pour l’achat de médicaments », a ajouté Mme Plançon.

À ce jour, 175 enquêtes ont été ouvertes concernant diverses infractions dont la production, la vente et la fourniture illégales de médicaments de contrefaçon ou non autorisés.

Les enquêtes se poursuivent et les résultats définitifs de l’opération Pangea VI seront publiés à l’issue de celles-ci.

  •  Criminalité pharmaceutique
  •  Pangea V - participating countries
    Albania, Angola, Argentina, Armenia, Australia, Austria, Azerbaijan, Bahrain, Barbados, Belarus, Belgium, Bosnia and Herzegovina, Bulgaria, Canada, Chile, China, Colombia, Congo (Democratic Rep.), Costa Rica, Croatia, Czech Rep., Cyprus, Denmark, Dominican, Republic,  Ethiopia, Estonia, Finland, France, Gambia, Germany, Greece, Guyana, Hong Kong (China), Hungary, India, Indonesia, Iran, Ireland, Israel, Italy, Japan, Jordan, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Kenya, Korea (Rep. of), Kuwait, Latvia, Liberia, Libya, Liechtenstein, Lithuania, Malaysia, Malta, Mauritius, Mexico, Moldova, Mongolia, Montenegro, Myanmar, Namibia, Netherlands, New Zealand, Nicaragua, Nigeria, Northern Ireland (UK), Norway, Pakistan, Peru, Philippines, Poland, Portugal, Romania,  Russia, Rwanda, Samoa, San Marino, Saudi Arabia, Serbia, Singapore, Sint Maarten, Slovakia, Slovenia, Spain, South Africa, Sudan, Swaziland, Sweden, Switzerland, Tajikistan, Tanzania, Thailand, Turkey, Uganda, Ukraine, United Arab Emirates, United Kingdom, United States of America, Vietnam, Zimbabwe