All news
|
Print
20 mars 2013 - Media release

Kaspersky Lab soutiendra le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation en mettant des outils de pointe et son expertise à sa disposition

MOSCOU (Russie) – Soulignant l’importance de l’action collective pour lutter contre les cybermalfaiteurs et assurer la sécurité de l’Internet, le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a rencontré le fondateur et PDG de Kaspersky Lab, M. Eugene Kaspersky, dans le cadre du travail mené par l’organisation mondiale de police pour renforcer la lutte contre la cybercriminalité à l’échelle mondiale en établissant des partenariats avec des leaders du secteur privé.

Suite aux discussions avec le Chef d’INTERPOL et le Directeur exécutif du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII), M. Noboru Nakatani, la société Kaspersky Lab a confirmé qu’elle apporterait un important soutien technique au CMII de Singapour lorsque celui-ci deviendra opérationnel en 2014, et qu’elle fournira à l’Organisation des renseignements dans le domaine numérique pour qu’INTERPOL les diffuse auprès de ses 190 pays membres afin de protéger le cyberespace et d’enquêter sur les cybermalfaiteurs.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a déclaré que la cybercriminalité ne peut pas être combattue de façon isolée et qu’il est essentiel de tirer parti de l’expertise du secteur privé dans le domaine de la sécurité sur Internet.

« La lutte contre la cybercriminalité nécessite qu’aux niveaux national et international, les services chargés de l’application de la loi collaborent avec le privé et les leaders du secteur des technologies résolument tournés vers l’avenir tels qu’Eugene Kaspersky et ses collègues de Kaspersky Lab, afin de ne pas se laisser distancer par les cybercriminels d’aujourd’hui », a déclaré M. Noble.

S’exprimant sur sa rencontre avec les responsables d’INTERPOL et le projet d’étroite coopération avec l’organisation mondiale de police, M. Kaspersky a déclaré : « Je suis très satisfait des résultats de cette réunion. Voilà plus de dix ans que je milite pour la création de ce que j’appelle un INTERPOL de l’Internet, et ce souhait se concrétise enfin. Il n’y a rien de surprenant à ce que nous soutenions sans réserve cette initiative, comme en témoigne notre projet de mettre à la disposition du CMII de Singapour quelques-uns de nos meilleurs spécialistes. »

« Bientôt, les cybermalfaiteurs ne pourront plus se cacher – ils ne pourront plus trouver refuge dans tel ou tel pays, comme ils l’ont fait jusqu’à présent. Le filet est en train de se refermer sur eux – le filet, mais aussi la Toile », a ajouté M. Kaspersky.

« Grâce à l’important soutien offert par M. Kaspersky – le fondateur et PDG de Kaspersky Lab – au Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, les services chargés de l’application de la loi de nos 190 pays membres bénéficieront d’une expertise leur permettant d’obtenir des renseignements exploitables afin de protéger le cyberespace et de traduire en justice les cybermalfaiteurs », a déclaré le Directeur exécutif du CMII, M. Nakatani.

À la pointe de la technologie, le CMII dotera les polices du monde entier des outils et des connaissances nécessaires pour mieux combattre les menaces criminelles du 21ème siècle, notamment la cybercriminalité. Centre de recherche-développement pour la détection des infractions et l’identification de leurs auteurs, ce Complexe mondial assurera des formations innovantes et apportera un appui opérationnel aux services chargés de l’application de la loi de toutes les régions du globe.

M. Kaspersky prononcera un discours liminaire à l’occasion de la 9ème Conférence annuelle des Chefs de B.C.N. d’INTERPOL, qui se tiendra à Lyon (France) du 17 au 19 avril 2013.